Instauration de la dictature et du service militaire au Sénégal: Faut-il prendre El Hadji Hamidou Kassé au second degré ?

Le chargé du pôle Communication du président Sall parle-t-il au second degré quand il affirme sur Twitter qu'à son retour de Chine, Macky Sall instaurera le service militaire obligatoire et...la dictature au Sénégal ? C'est la question qui agite la TL sénégalaise sur Twitter.


Instauration de la dictature et du service militaire au Sénégal: Faut-il prendre El Hadji Hamidou Kassé au second degré ?
Actuellement en Chine en compagnie du chef de l'Etat, El Hadji Hamidou Sall qui gère le pole communication du palais, a mis la Twittosphère sur les activités de son patron. Il rapporte: "Après plusieurs audiences, avec des investisseurs, dans la matinée, le Président Macky Sall est accueilli par son homologues chinois au Grand Palais du peuple pour l’ouverture du Sommet du Forum Chine-Afrique avec plus 50 Chefs d’Etat africains". Tweet auquel un de ses followers du surnom de “Kébétueuse” a répondu par ces mots: "De retour de la Chine il viendra nous imposer un service militaire obligatoire, appliquer la peine de mort et instaurer une dictature Monsieur copier-coller". Pour réponse, Hamidou Kassé qui n'a pas ses doigts sous le clavier riposte: "La peine de mort, non, le reste oui!". Maintenant reste à savoir si l'ancien Directeur du quotidien national Le Soleil parle au second degré. 

Instauration de la dictature et du service militaire au Sénégal: Faut-il prendre El Hadji Hamidou Kassé au second degré ?
Lundi 3 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :