Insertion et emploi des jeunes : « Je tiens à ce que le programme ‘’Xeuyou Ndaw Gni’’ soit pragmatique, orienté vers l’action mais opérationnel (…) à l’échelle nationale » (Macky Sall, PR)


Présidant le Conseil présidentiel pour l’insertion et l’emploi des jeunes, ce 22 avril au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (Cicad), le président Macky Sall a insisté sur la nécessité d’apporter des réponses concrètes aux problèmes de la jeunesse sénégalaise.

« Dans mes messages du 8 mars et du 3 avril dernier, j’ai annoncé une allocation des orientations budgétaires à hauteur de 450 milliards FCFA au moins sur 3 ans en réponse aux besoins des jeunes en terme de formation, d’emploi, de financement de projets et de soutien à l’entrepreneuriat et au secteur informel. Ces ressources serviront à financer le programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion économique des jeunes dénommé ‘’Xeuyou ndaw gni ‘’ et qui sera issu de ce conseil présidentiel », a-t-il rappelé en faisant part de son souhait de voir le programme répondre de toute sa pertinence.

« Je tiens à ce que le programme soit pragmatique, orienté vers l’action mais opérationnel de façon diligente à l’échelle nationale. Il devra aussi répondre aux exigences d’inclusion, d’équité territoriale et de justice sociale. C'est ce que j’ai déjà fixé comme marqueur des politiques publiques, car je veux un Sénégal de tous, un Sénégal pour tous. J’ai tenu à ce que le processus préparatif du conseil soit inclusif en partant des réalités des terroirs et en associant la jeunesse dans toutes ses composantes, jeunesse ouvrière, artisanale, paysanne, artistique, jeunesse des Daaras, du secteur informel, des cultures urbaines et des loisirs », a dit le président de la République face à sa jeunesse venue prendre part aux échanges.

Pour Macky Sall, le travail effectué en amont a permis d’avoir une photocopie actualisée des potentialités et des contraintes de la jeunesse sénégalaise. 
« L’exercice qui nous réunit tous ne consiste pas à créer du tout nouveau à partir du néant. Ce rendez-vous s’inscrit opportunément dans la mise en œuvre du décret 2021-172 du 27 janvier 2021 portant création et fixant les règles de fonctionnement du Conseil national pour l’inclusion et l’insertion des jeunes. Il s’agit de faire un diagnostic honnête de la situation de l’emploi de l’employabilité et de l’entrepreneuriat des jeunes pour en dresser un tableau d’ensemble. Nous voulons mesurer nos acquis, identifier nos contraintes et surtout corriger nos insuffisances pour améliorer nos performances. En somme, il s’agit ensemble de réfléchir, de dialoguer et d’interroger nos pratiques afin de convenir de nouvelles dynamiques pour faire plus et mieux. Nous ne partons pas de zéro parce que les préoccupations des jeunes pour l’emploi et la création d’activité génératrice de revenus ont toujours été au cœur des priorités que j’ai assignées aux structures et mécanismes de soutien à l’encadrement et au financement des jeunes et des femmes », a expliqué le président de la République.

Pour exprimer la volonté du gouvernement à donner des perspectives aux jeunes, Macky Sall a cité le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle (3FPT) auquel sont versés les ressources tirées de la contribution forfaitaire à la charge de l’employeur intégralement, soit 20 milliards FCFA chaque année pour soutenir la formation aux métiers, l’Agence Nationale Pour l’Emploi des Jeunes (ANPEJ), la Délégation général à l’Entreprenariat rapides des femmes et des jeunes (DER), le Fonds national de la micro finance, le programme formation Ecole entreprise, les centres de formations professionnelles et techniques, le programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC) mais aussi l’ Agence Nationale d'Insertion et de Développement Agricole (ANIDA) entre autres.

« À l’épreuve du temps, l’un des objectifs de ce conseil, c’est de voir comment améliorer la cohérence d’ensemble de toutes les structures pour une meilleure mutualisation de leurs moyens au-delà des instruments d’appui à l’emploi et à l’entrepreneuriat des jeunes, l’État a également beaucoup investi sur la réalisation d’infrastructures majeures qui constituent de grands projets de l’État pour lesquels beaucoup d’emploi et de formation ont été créés », a exposé le Chef de l’État, Macky Sall.
Jeudi 22 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :