Insécurité galopante au Mali et au Burkina Faso : l'Etat islamique et le GSIM dans une surenchère meurtrière ?


L'attaque du vendredi qui a visé un camp de l'armée malienne, à Indelimane, dans le nord-est du pays a été revendiquée par l’État islamique qui l'attribue à sa province de l'Afrique de l'Ouest.

 

En fait, cette attaque serait l’œuvre des hommes de l'EIGS qui, depuis quelques temps, semble être partie intégrante de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest.

 

Cette action d'envergure intervient moins d'une semaine après la mort du calife autoproclamé de l'Etat islamique. Abou Bakr al-Baghdadi a été tué dans une opération mené par les forces spéciales américaines, à Baricha, dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie.

 

L'assaut sanglant a fait au moins 53 victimes dans les rangs des Fama, selon le ministre malien de la Communication.

 

Cette attaque est l'une des plus sanglantes infligées à l'armée malienne ces dernières années par les groupes terroristes.

 

Le 30 septembre dernier, un bataillon malien de la force conjointe du G5 Sahel a été attaqué par des jihadistes appartenant au Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans (GSIM), proche d'Aqmi. Une quarantaine militaires avaient été tués et un civil, à Mondoro, non loin de la frontière avec le Burkina.

 

Le député-maire de Djibo tué

 

Au Burkina Faso, c'est le maire de Djibo, la capitale régionale de Soum qui a été tué dimanche 03 novembre. Oumarou Dicko qui était en partance pour Ouagadougou est tombé dans une embuscade, avec ses trois accompagnants, à hauteur du village de Gaskindé.

 

Le véhicule du député-maire a sauté sur un engin explosif et deux de ses occupants sont morts sur le coup, rapporte rfi.fr.

L'élu a été sorti de la voiture et tué à bout portant par les assaillants non encore identifiés.

 

L'embuscade n'est pas encore revendiquée. Mais les groupes jihadistes sont soupçonnés, compte tenu, des actions qu'ils mènent quasi-quotidiennement dans cette zone où l'Etat est presque inexistant. 

Lundi 4 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :