Inclusion des femmes dans les instances de décision : Le royaume d'Espagne octroie 518 550 000 francs CFA au gouvernement du Sénégal


Le royaume d'Espagne a octroyé au gouvernement du Sénégal un montant de 518 550 000 francs CFA pour la mise en oeuvre du programme d'appui aux producteurs et utilisateurs de satistiques de genre (Papusg) 2018-2021. La cérémonie de lancement de ce projet qui consiste à lutter contre les inégalités du genre vise les régions de Kolda, Sédhiou, Kaolack et Saint-Louis.

Son excellence Monsieur Alberto Antonio Virella Gomes, Ambassadeur du royaume d'Espagne, a saisi l'occasion ce jeudi, lors de la cérémonie de lancement du Papusg, de réitérer son engagement d'appuyer le gouvernement du Sénégal dans la promotion de la participation des femmes dans toutes les instances de décision, politique, économique et social.

Il souligne que "la question de droit des femmes, de l'égalité et de l'équité des genres est au coeur de la coopération espagnole. Ce programme a été financé dans le but de contribuer de façon stratégique à l'amélioration de la conditions de vie des femmes dans la gouvernance politique et administrative. Pour ce faire, le système statistique national doit être renforcé avec plus de données", a dit Son Excellence Alberto Gomes. Qui ajoute : "le Papusg sera le socle d’une des plus étroites  amélioration de la prise en compte des questions d'égalité et d'équité du genre dans les services publics."

La ministre de la femme, de la famille et de l'enfance, Ndèye Saly Diop Dieng, présidant la cérémonie de lancement du Papusg, a exprimé la gratitude et la reconnaissance du gouvernement du Sénégal envers le royaume d'Espagne. 

Dans son allocution, elle a souligné l'importance des données statistiques dans la mise en oeuvre des politiques de développement. "Notre pays poursuit à travers ce nouveau dispositif, la mise en oeuvre de la stratégie nationale pour l'équité et l'égalité des genres qui vise à éradiquer toutes les formes de discriminations au sein de la société", a t-elle dit.

"L'information statistique lorsqu'elle est fiable et pertinente forme la base de bonnes  décisions politiques dans la mesure où elle aide à choisir les options les plus judicieuses face à des problèmes souvent complexes. Les statistiques sexo spécifiques présentent un tableau fidèle de la vie des femmes et des hommes et servent de base aux interventions et initiative conçue pour remédier aux inégalités", renchérit -elle. 

Le ministre de tutelle est aussi revenu sur "l'intégration du genre dans les politiques publiques qui, selon elle, répond à un besoin intérieur de prendre en compte les aspirations et surtout les droits fondamentaux des hommes et des femmes dans une démarche égalitaire et inclusive. Une telle démarche, a t-elle fait savoir, s'appuie nécessairement sur la production de statistiques de qualité, des analyses socio économiques pertinentes afin de guider la mise en oeuvre des politiques sectorielles justes  et viables."
Jeudi 26 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :