Incidents de Pikine / La République des valeurs tance le gouverneur de Dakar : « M. le Gouverneur, votre rôle aurait dû être dans la prévention et dans l’apaisement plus que dans la condamnation »

Dans un communiqué rendu public, le parti la République des valeurs de Thierno Alassane Sall dénonce la "position partisane" du gouvernement de Dakar Al Hassane Sall sur les incidents qui se sont déroulés à Pikine opposant des militants du dit parti à l'équipe municipale en place. Pour Thierno Alassane Sall et ses camarades, la position du gouverneur devrait être dans la prévention ou encore dans l'apaisement à ce stade des faits plus que dans la condamnation.
Voici in texto leur communiqué de presse…


"Cela aurait pu se produire n’importe où dans le territoire sénégalais, tant en cette période de révision exceptionnelle des listes électorales, le sport favori de la majorité des maires, sortis par le code électoral, mais maintenus par des combinaisons dignes de notre République arachidière, est d’empêcher les inscriptions des citoyens supposés d’opposition par divers procédés.

 

L’autorité administrative ne saurait prétendre ignorer la privation illégale de leurs droits de citoyens, infligés à d’innombrables électeurs potentiels. Le gouverneur de Dakar ne saurait faire fi des agissements de certains maires, qui rendent quasiment impossible l’obtention de documents aussi simples qu’un certificat de résidence ou un extrait de naissance. Dans le même temps, le camp du pouvoir inscrit à tout vent ses militants.

 

Les réseaux sociaux bruissent d’informations crédibles sur des commissions dépêchées dans de curieuses circonstances dans des zones à contrôler à tout prix (à Dahra par exemple). Tout près de la Gouvernance de Dakar, les électeurs de Dakar-Plateau ont un mal fou à se procurer les pièces nécessaires à leur inscription. Dans les mairies, où siègent les commissions d’inscription, des obstacles sont sciemment posés, au vu de tous,, ce qui prive les citoyens de leurs droits constitutionnels et fausse le processus électoral. Ces procédés insincères sapent le jeu démocratique en soustrayant des urnes de nombreux bulletins suspectés d’être défavorables au camp du pouvoir. 

 

Le Gouverneur Al Hassan Sall le sait, dûment renseigné qu’il est par ses services des dysfonctionnements et des tensions qu’ils génèrent. Curieusement, c’est après des semaines de situation délétère ayant conduit à des incidents, qu'Al Hassan Sall a trouvé urgent de se projeter à Pikine. Après avoir entendu la seule version de Amadou Diarra qui n’est pas un parangon de vertu et de bonne gouvernance, il a, sans le nommer, mis en cause notre camarade Lamine Gueye dans la survenue des événements. Dixit le Gouverneur : « Ceux qui aspirent à diriger la mairie doivent avoir un comportement exemplaire. » Parce que le maire actuel a un comportement exemplaire ? Et les menaces de pleuvoir !

 

M. le Gouverneur, la place du Procureur est déjà prise, votre rôle aurait dû être dans la prévention, et à ce stade, dans l’apaisement plus que dans la condamnation. Un petit tour sur place après des semaines où deux camps rivalisaient pour inscrire leurs militants dans une certaine tension ne vous permet pas de désigner des coupables.

 

Plus globalement, la République des Valeurs en appelle aux gouverneurs et aux préfets de la République. La transparence du processus électoral, par conséquent la confiance des citoyens en leurs élus et aux institutions que ces derniers incarnent, doivent beaucoup à votre totale impartialité. Or, partout à travers le pays montent des récriminations sur les blocages multiples créés pour empêcher l’inscription de citoyens sénégalais". 

 

            La République des Valeurs

Samedi 28 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :