Incident devant la résidence privée du président Déby : Ce qui s'est passé, selon les autorités françaises et tchadiennes.


Incident devant la résidence privée du président Déby : Ce qui s'est passé, selon les autorités françaises et tchadiennes.
Le ministère tchadien des Affaires étrangères et l'Ambassade de France ont conjointement sorti un communiqué pour rétablir les faits autour de l'incident de ce lundi 13 juillet ayant mis aux prises des militaires de l'opération Barkhane et des membres de la garde présidentielle tchadienne devant une résidence privée du président Idriss Deby, à N'Djamena.
 
Selon ledit communiqué, un véhicule de la Force Barkhane, ayant à son bord des gendarmes français, s’est arrêté devant un site sensible situé non loin de l’aéroport, pour photographier une mosquée en face de ce site sans qu’ils n’aient conscience de la sensibilité de l’endroit ». C’est ainsi que les militaires tchadiens chargés de la sécurité du site en question ont ouvert le feu contre le véhicule de la force Barkhane, poursuit le communiqué.

L’incident n’a causé que des dégâts sur les pneus du véhicule, précisent les autorités des deux pays.
 
La forme et le fond de ce communiqué renseignent sur la volonté des autorités françaises et tchadiennes de ne pas laisser cet incident saper leurs relations.
Mardi 14 Juillet 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :