Incident à Léona Niassène : Thierno Cheikhou Oumar Bachir Tall regrette et lance un appel aux autorités.


C'est au nom de tous les musulmans du pays,  que Thierno Cheikhou Oumar Bachir Tall, suite à ce qui s'est passé à Kaolack (Léona Niassène), a manifesté sa solidarité au Khalife Cheikh Ahmed Tidiane Niass et à tous les Khalifes du Sénégal.

"Ce n’est pas de notre intérêt qu’un de nos khalifes soit importuné. Tout ce qui affecte un guide religieux touche inévitablement les autres parce que c’est une seule famille. Eux tous adorent le même Seigneur, Allah (SWT) et ont la même référence, le prophète Mohamed (SAS)", explique le petit fils d'El Hadj Oumar

Sachant ce qu’est un Khalife et ce qu’il représente pour les croyants et pour le pays, il regrette ce qui s’est passé et prie pour que ça ne se répète plus.  
La situation est certes difficile et compliquée, mais "nous demandons aux autorités de ne plus communiquer avec la population et particulièrement avec les guides religieux pour éviter tout malentendu", souhaitera Thierno Cheikhou Oumar. Par ailleurs, il ajoutera que la convocation ou l’arrestation des Imams ne saurait être la solution.

"Nous souhaitons tous la fin de cette pandémie. Il nous faut tous, autorités gouvernementales comme population, faire un effort supplémentaire mais dans la mesure du possible", rappelle le guide religieux.

Il estime enfin que le salut ne viendra que de  Allah (SWT) car, c’est Lui seul qui peut mettre fin à cette crise sanitaire. "Prions et prions encore, car la prière est l’arme du musulman. Puisse Allah dans sa miséricorde infinie éradiquer cette pandémie et protéger notre chère nation".
Samedi 9 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :