Implication des jeunes dans la mobilisation pour la promotion de la culture et de la paix : Timbuktu Institute lance le PISCCA.

Les faits de violence notés dans plusieurs domaines, notamment le milieu sportif pourtant d'essence unificatrice, impliquent souvent les jeunes. Et ces tensions sont pour la plupart susceptibles de provoquer des divergences entre équipes, villes, régions, voire entre nations.
C'est pourquoi Timbuktu Institute, dans le cadre de son dispositif Projets Innocents des sociétés civiles et coalition d'acteurs (PISCCA), a proposé à l'ambassade de France le projet " Les jeunes des ASC et des OSC mobilisent leurs cités pour les valeurs citoyennes et contre la violence". Une raison qui motive la venue d'une délégation de Timbuktu Institute à Kaolack dirigée par le professeur Bakary Samb.
Sur place, la délégation a pu rencontrer entre autres autorités, le commissaire de police de Kaolack et le directeur du Cdeps de Kaolack.


Vendredi 10 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :