Impact de la Covid-19 sur les Salins du Sine-Saloum : « Au niveau des salins, nos ventes ont baissé... Nous avons du mal à vendre du sel dans les pays comme la Côte-d'ivoire, le Bénin... » (Guy Deschamps).


À l'occasion de la cérémonie de pose de la première pierre du centre de santé de Ndiaffate, le directeur général de la nouvelle société des Salins du Sine-saloum Guy Deschamps, s'est prononcé sur les conséquences sanitaires et économiques  de la Covid sur sa société et les mesures  qui sont en train d'être prises pour se protéger du virus.

"Ce qui se passe au niveau des salins. D'abord, nous sommes impactés sur le plan sanitaire parce que nous avons déjà eu des cas de covid (02 cas au total) compte tenu du fait que nous avons des agents qui viennent de tous les quartiers de Kaolack, de Ndiaffate, de Keur Socé etc... C'est très difficile d'empêcher le virus d'entrer dans les salins. Heureusement, nous avons eu des cas qui ont été guéris... Malheureusement aussi, cela pourrait continuer avec ce qui passe à Kaolack avec l'épidémie qui est en train de se développer...", a-t-il martelé.

Sur le plan économique, l'usine n'est pas aussi épargnée. " Il y a un impact au niveau de nos approvisionnements qui ont été extrêmement retardés vu tout ce qui a été bouleversé dans le monde. Au niveau du transport, le matériel qu'on devait recevoir, il y a 06 mois, n'est toujours pas arrivé. Donc, on est retardé dans nos investissements, dans nos réalisations etc. Le transport maritime est aussi complètement dérégulé sur la côte. Aujourd'hui, nous avons du mal à vendre du sel dans les pays comme la Côte d'ivoire, le Bénin, il y a même des pays où on est obligé d'arrêter aujourd'hui. Nous sommes impactés non pas parce qu'il y a un manque de demandes mais parce qu'on arrive plus à avoir un transport compétitif. Au niveau des salins, nos ventes ont baissé et on a peur que ça continue justement par rapport à tout ce qui est dérégulé non pas au niveau des salins mais tout autour. On produit le sel qui est exporté dans une quinzaine de pays en Afrique, à partir du moment où on a plus un transport performant, y compris le transport par camion, en ce moment là tout s'arrête. On est lié à des opérations externes que nous ne maîtrisons pas...", a -t-il déclaré.

Parlant des deux premiers cas qui ont été enregistrés au niveau de l'usine, Mr Deschamps en a profité pour parler des dispositifs sanitaires au niveau des Salins. " Heureusement, on a eu que 02 ( deux) cas, on a eu le premier il y a une dizaine de jours....En tout cas, sachez qu'aux salins toutes les mesures sanitaires sont prises au niveau de l'accès, de la distanciation, du lavage des mains, du port du masque etc..."
Dimanche 31 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :