Immigration clandestine : « Nous devons, nous tous, faire de cette question de la jeunesse une question prioritaire (...) Nous disons à cette jeunesse que son présent est ici en Afrique, son avenir est ici en Afrique » (Aminata Touré)


La présidente sortante du Conseil Économique, Social et Environnemental (Cese), Aminata Touré s’est intéressée à l’occasion du dépôt de ses rapports d’activité, effectué ce 06 novembre, à la question de l’immigration clandestine des jeunes qui préoccupe ces derniers jours le peuple sénégalais et africain dans sa généralité. 

Et comme pour donner une orientation à son successeur, Idrissa Seck, elle a invité à échanger avec les jeunes pour les dissuader à cette difficile épreuve de la traversée de l’Océan atlantique pour rallier l’Europe.

« Lorsqu’on voit les événements récents de l’immigration clandestine et son lot de morts comme citoyen, comme mère de famille, comme acteur, ça ne peut que nous interpeller au fond de nous », a encore confié Aminata Touré.

Selon elle, nous devons tous faire de cette question de la jeunesse une question prioritaire pour que les jeunes puissent connaître un présent de décence et un avenir prometteur. Elle a profité de l’occasion pour présenter ses condoléances aux familles qui ont perdu leurs fils dans cette difficile épreuve.

« Nous lançons un appel pour dire à la jeunesse que son présent est ici en Afrique, son avenir est ici en Afrique », a-t-elle soutenu, invitant à s’appesantir sur les besoins pour mettre terme à la problématique de l’immigration clandestine.
Vendredi 6 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :