« Il faut admettre que les cas communautaires sont préoccupants », (Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé)


Sur les 7 cas enregistrés ce vendredi 17 avril 2020, les 2 sont issus de la transmission communautaire. Une situation qui devient sérieuse parce que désormais le Sénégal a enregistré au total « 30 cas communautaires qui ont ceinturé le pays », selon le ministre de la Santé et de l’Action sociale, qui a fait le point de la situation du jour de la maladie du Covid-19 au Sénégal.

Dans certaines localités du pays, la contamination peut se faire à tout moment avec des personnes pouvant être infectées sans être sur la liste des suspects. «Une nouvelle situation se présente dans notre riposte face au Covid-19. Chacun et chacune d’entre nous est à présent menacé par l’accroissement des cas communautaires», s’est alarmé Abdoulaye Diouf Sarr.

Il s’est réjoui du fait que les cas importés ont été maitrisés, les cas contacts bien localisés et mis en quarantaine. « Cependant, il faut admettre que les cas communautaires sont préoccupants. À ce jour, trente cas communautaires ont été décelés et ont ceinturé notre pays, s’installant dans les communes comme à Louga, Saint-Louis, Ziguinchor,  Touba, Mbour, Thiès, Keur Massar, Diamniadio, Pikine Rufisque, Thiaroye Gare, Yeumbeul Sud, Mbao, Médina, Gueule-Tapée Fass Colobane, Plateau Golf sud, Wakhinane Nimzatt, à Ndiarème Limamoulaye, Yoff, aux Parcelles Assainies, à Pikine Ouest, à Derklé-Dieuppeul », renseigne l’autorité sanitaire.

Il a insisté sur la gravité de la situation avec l’évolution dans la transmission du virus, lançant ainsi un appel aux leaders d’opinion. « Face à cette situation de plus en plus pernicieuse, chaque chef de famille, chaque responsable d’une dynamique communautaire, leaders d’opinion, chefs religieux, président d’Asc doivent se lever pour barrer la route au Covid-19 », invite le ministre. 
Vendredi 17 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :