Idrissa Seck : "Macky Sall a transmis sa peur à nos forces de sécurité (...) Nous ne tolérerons plus que l'un de nos enfants soit tué lâchement"


Idrissa Seck n'a pas usé de la langue de bois dans sa réaction suite à la mort de l'étudiant Fallou Sène. Dans un point de presse animé au Cyber Campus de Thiès, le président du Parti Rewmi a indexé le président Macky Sall comme le principal responsable de ce qui s'est passé à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis. 

Selon Idrissa Seck, au statut de "incompétent", de "violeur de la constitution", celui de "sous préfet de la France" et il a cité l'exemple de Tigo qui à son avis aurait été retiré des mains de Wari pour un privé Français, le chef de l'Etat vient d'ajouter celui "d'assassin de nos enfants". Pour le président du Parti Rewmi, le meurtre du jeune étudiant Mouhamadou Fallou Sène l'a suffisamment prouvé. "C'est la dernière limite", a vigoureusement fustigé Idrissa Seck. Selon qui, Macky Sall a transmis sa peur de quitter le pouvoir aux forces de sécurité qui, en lieu et place de sécuriser les personnes et les biens, se sont transformés en "assassins". 

Mais pour Idrissa Seck, cette situation ne peut perdurer. A cet égard, le leader de Rewmi a mis en garde contre toute récidive en ces termes : "C'est la dernière fois que nous tolérons qu'un de nos fils soit assassiné". 

Par ailleurs, Idrissa Seck a annoncé des décisions internes qui ont été prises et qui concernent le fonctionnement de son parti. Il a révélé la nomination de Lamine Bâ au poste de secrétaire général de Rewmi, suivi par François Calixe Sagna comme SG adjoint à la jeunesse, Babacar Mar est bombardé SG adjoint à la Communication. 
Mercredi 16 Mai 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :