Ibrahima Sall, Directeur général de la Sicap : « Un modèle Sénégalais de réussite » (PORTRAIT ISMAELA BADJI INFLUENCE MAGAZINE)

Ibrahima Sall est un petit-fils de Mame Thierno Birahim Mbacké, frère cadet du fondateur de la confrérie des Mourides, Ahmadou Bamba, et est le fils d'El Hadji Serigne Sall. Il est le co-fondateur de la 1ére Organisation Patronale du Sénégal (Union des commerçants sénégalais-UCS en 1967)


Homme politique d’envergure internationale, économiste de renom, l’actuel directeur général de la Sicap, Ibrahima Sall est un petit-fils de Mame Thierno Birahim Mbacké, frère cadet du fondateur de la confrérie des Mourides, Cheikh Ahmadou Bamba et est le fils de El hadj Serigne Sall (premier sénégalais a avoir réalisé 1 milliard de chiffre d'affaire) co-fondateur de l’UNIGES, première organisation patronale du Sénégal en 1967.
Economiste diplômé à l’Université de Bordeaux 1 et titulaire d’un DESS de l’administration des entreprises, il est aussi diplômé en sciences politiques. Ibrahima Sall devient maître assistant en économie à l' UCAD de dakar , il est nommé en même temps à 26 ans par le milliardaire Djily Mbaye, Directeur général du groupe Société Anonyme Immobilière Indépendance (SAIM). Sous sa direction, le groupe immobilier se grossit en faisant en faisant sortir de terre les immeubles Fayçal et FAHD, les cités Bagdad de Louga et Djily Mbaye de Yoff, et en se développant, hors du secteur immobilier, à travers un partenariat avec Tullow Oil et la Société des Pétroles du Sénégal pour l’exploitation d’un gisement gazier à Diamniadio, et le lancement de Canal+ Horizons.
Il siège également dans le conseil d’administration de plusieurs entreprises. Il devient Secrétaire général du comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football au Sénégal.
Abdou Diouf l’appelle auprès de lui comme conseiller personnel chargé des affaires économiques internationales. Membre fondateur et Président du Parti de la vérité pour le développement (PVD), de son oncle, le chef religieux Cheikh Modou Kara Mbacké, il démissionne pour fonder son parti politique, le Mouvement pour la Démocratie et les Libertés (MODEL). Il est le premier partenaire du Président Macky Sall depuis la coalition «
DEKKAL NGOR » avec laquelle le MODEL, est allé aux élections locales en 2009. Il est membre fondateur et coordonnateur de la Coalition Macky2012, et Président du pôle programme Présidentiel. Cette coalition de 28 partis et de 4 mouvements a porté Macky Sall, à la présidence de la République du Sénégal. Ibrahima Sall est nommé ministre de l’éducation nationale le 4 Avril 2012 dans le gouvernement de Macky 1, alors que le secteur a été touché depuis 5 mois par de nombreuses grèves, et menacé d’une année blanche.
Il réussit à faire passer tous les examens avec de bons résultats, aide à faire sortir des eaux, plus de 500 écoles inondées. Il sauva l’année en pacifiant le climat social. A sa sortie du gouvernement il est nommé à la tête de la SICAP S.A, Ibrahima Sall vient de voir son travail à la tête de la structure magnifié par le ministre de l’Economie et des Finances dans le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2015-2017 déposé par le ministère des finances à l’Assemblée nationale. En outre, sur le plan politique, son parti MODEL, a fait une percée magistrale aux élections locales avec plusieurs localités gagnées. Cette percée a été confirmée aux dernières législatives avec l'apport prépondérant du MODEL dans BBY. Notamment avec les victoires de la coalition dans le fief du Président Ibrahima Sall ( Darou Moukhty, kebemer et Louga).
A sa sortie du gouvernement il est nommé à la tête de la SICAP S.A, Ibrahima Sall vient de voir son travail à la tête de la structure magnifié par le ministre de l’Economie et des Finances dans le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2015-2017 déposé par le ministère des finances à l’Assemblée nationale
La société prend un nouveau souffle et un nouvel envol. Ibrahima Sall, après avoir fait état des lieux, innove et élabore un plan prometteur et promoteur. Il redonne vie à la Sicap, inscrit son action dans l’ornière du Plan Sénégal Emergent et se donne l’ambition de construire 40.000 logements en dix ans, pour un coût de 492 milliards. Des pôles urbains sont conçus avec une priorité à l’habitat social.
Mieux, l’action de la Sicap, initialement limitée à la région de Dakar, s’élargit dans les régions, avec une nouvelle démarche dont la vocation est de créer au-delà de la Capitale, des pôles urbains au bénéfice des citoyens vivant dans les autres collectivités locales.
Ainsi, avec Ibrahima Sall, la Sicap reprend- elle son souffle. Constant que depuis plus d’une décennie la société immobilière ne bénéficie plus de terres pour y ériger des logements, en raison de la primauté accordée aux étrangers investisseurs et au secteur privé, Ibrahima Sall s’est engagé, en phase avec le président de la République, à faire corriger cette faille qu’il considère lui-même comme une injustice.
Pour ce bâtisseur, «la création de pôles de développement urbain permettra à la société qui n’a pas bénéficié d’un mètre carré de terre depuis 2000, d’en profiter». Les promesses de mise à disposition de terres le rassurent et le galvanisent davantage.
 La certification ISO de la Sicap Sa en décembre 2017, suivie de la livraison de plusieurs centaines de logements, et un cycle d'ouverture de grands chantiers (sicap rue 10 , sicap grand mbao , sicap lac rose , sicap diass )marquent l'envol définitif de la Sicap Sa . En outre, sur le plan politique, son parti MODEL, a fait une percée magistrale aux élections locales avec des dizaines de localités gagnées.Cette percée a été confirmée aux dernières législatives avec l'apport prépondérant du MODEL dans BBY. Notamment avec les victoires de la coalition dans le fief du Président Ibrahima Sall ( Darou Moukhty, kebemer et Louga)
Mardi 18 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :