ITV - SERIGNE ABDOU LAHAD TOURÉ : « Tout ce que Mbackiyou a dit engage le Khalife et ce dernier en est content… Si Macky continue de perdre à Touba, c’est parce que… »

Depuis sa rencontre avec le Président Macky Sall dans le cadre de la visite du Khalife Général des Mourides à Dakar, Serigne Mbackiyou Faye essuie une salve de critiques. Ses détracteurs l’accusent d’avoir démesurément versé dans la politique amadouant son hôte, lui affirmant un soutien personnel d’abord et ensuite celui de tous les disciples Mourides. « Ku sa kala saf, nga saf ko », disait-il non sans oublier de lui promettre que tout sera mobilisé pour ses succès à venir. Dans l’interview qu’il nous accorde, Serigne Abdou Lahad Touré ( leader politique à Touba et porte-parole de Macky Moo Ñu Ñorr) estime que le représentant du Khalife à Dakar n’a nullement été maladroit et qu’il n’a fait que répercuter les messages précédents du Patriarche de Darou Miname. Il précisera deux choses principalement : que les propos de Mbackiyou engagent le Khalife… Qu’il appartient aux Mourides d’accompagner le Président Sall pour tout ce qu’il fait pour Touba.


Dakaractu :   Mbackiyou Faye, est-il allé trop loin en déclarant un soutien politique au Président de la République ?

Critiquer Serigne Mbackiyou Faye, c’est faire preuve de malhonnêteté intellectuelle. Nul n’aurait su que le Président Macky Sall avait investi 1 milliard dans cette mosquée s’il ne l’avait dit. Nul n’aurait su que le Président Macky Sall avait ordonné  des exonérations avec comme incidence le non-paiement de taxes, de TVA et droits de douane sur tout matériel acheté pour la construction de l’édifice si Serigne Mbackiyou Faye ne l’avait pas dit. Nul n’aurait su que c’est le Président Macky Sall qui a fait construire les routes qui environnnent la mosquée à hauteur de  4,5 milliards s’il ne l’avait pas dit. Seul Serigne Mbackiyou Faye pouvait donner toutes ces informations. Il n'y avait que lui pour le faire. Ce qu'il a fait n’a rien à voir avec la politique. C’est un marque de reconnaissance. Tous ceux que vous entendez parler, ce sont des acteurs politiques que ce discours n’arrange pas. Serigne Fallou Mbacké avait choisi de soutenir Senghor parce que c’est lui Senghor qui avait, en son temps, décidé de le soutenir dans la construction de la grande mosquée de Touba. Serigne Abdou Lahad Mbacké a eu la même attitude vis-à-vis de Abdou Diouf et Serigne Saliou Mbacké vis-à-vis de Abdoulaye Wade. Ces Khalifes de Touba ne peuvent pas s’empêcher de dire merci aux autorités qui ne ménagent aucun effort pour Touba.

Dakaractu : Pour autant, tous les propos de Mbackiyou ne sauraient engager le Khalife. Déjà, c’est pas lui son porte-parole  !

Tous les propos de Serigne Mbackiyou Faye dans ce chapitre précis, engagent Serigne Mountakha Mbacké. Je répète : ce que Mbackiyou Faye a dit engage Serigne Mountakha dans toute son intégralité. Serigne Mbackiyou n’a rien dit que Serigne Mountakha n’a pas déjà dit. C’est lui faire un procès d’intention que de l’attaquer. Je signale en passant qu’il a tenu ses propos devant le porte-parole du Khalife en la personne de Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké.

 Aucun Sénégalais n’ignore la qualité des relations qui unissent le Khalife au Président Macky Sall. Et ce, bien avant que ce dernier ne devienne Président de la République. Avant Serigne Mbackiyou Faye, c’est lui-même le Khalife qui a déclaré sa position par rapport à Macky. Il a été toujours sans ambiguïté. C’est lui qui a dit clairement que c’est lui qui est allé personnellement confier le Président de la République à Serigne Touba. Il a aussi, à maintes reprises, déclaré que son soutien au Président est une affaire qui le concerne directement et que les avis des autres vis-à-vis de ce dernier ne changeront rien. Il fait exprès de ne pas demander aux Mourides de voter pour lui. Il préfère laisser les gens faire ce qu’ils veulent et se charger d’ accorder un accompagnement spirituel à celui qu’il dit considérer comme un fils. 

Dakaractu :  Comment appréciez-vous les mises en garde du député Abdou Mbacké Dolly et de certains Mbacké- Mbacké de Darou Moukhty ? 

À Touba, les paroles de Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly n’ont aucune valeur. Je ne sais pas ailleurs, mais ici dans la cité, vraiment les populations ne lui accordent aucune sorte d’importance. Ses impressions sur les paroles de Serigne Mbackiyou et ses menaces n’engagent que lui. Que peuvent faire les menaces de Abdou Dolly sur la personne de Serigne Mbackiyou ? Absolument rien !  Il a du temps pour discutailler, mais il ne peut rien changer. Il en va de même pour tous ces marabouts de Darou Moukhty qui s’agitent. On connaît leur appartenance politique. Ils sont dans des règlements de comptes avec des personnalités qui ignorent même leur existence. Aucune d’entre ces personnes ne peut empêcher Mbackiyou de faire ce qu’il veut faire. Cet homme est irréprochable. S’attaquer au représentant du Khalife, c’est s’attaquer au Khalife. Je leur demande de faire preuve de plus de respect et de modération dans ce qu’ils disent. Un disciple mouride doit être discipliné.

Dakaractu : Mais qu’est-ce qui justifie, selon vous alors, les défaites répétitives du Président Sall à Touba ?

Les leaders de l’Apr et de Benno par extension n’arrivent pas à gagner à Touba faute d’une bonne approche. Il n'y a que cela. Nous n’avons jamais véritablement su comment nous y prendre pour remporter les élections. Il est nécessaire de changer de stratégie et d’arrêter d’attendre les échéances pour réagir ou chercher à être aux côtés des populations. Maintenant, les choses ont positivement évolué depuis quelques temps. Déjà le choix porté sur Serigne Fallou Mbacké Gallass Kaltum est pertinent. L’homme est disponible, social et très aimé. En 2012, il avait remporté les législatives. Il a de l’expérience et c’est un homme généreux. Il faut juste que tout le monde fasse bloc autour de lui. Personnellement, je me suis engagé à le soutenir.

Dakaractu : Vous êtes d’attaque pour un 3ème mandat de Macky ?

Voilà un débat prématuré et certains  politiciens l’agitent souvent pour amuser la galerie. Je préfère  personnellement rester à l’écoute du Président de la République qui est le premier concerné. Il ne faut pas sonner plus fort que la cloche. Pour le moment, nous nous concentrons sur les élections législatives que nous comptons gagner très largement. 
Mercredi 1 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :