Hôpital régional de Kaolack : Les blouses blanches tiennent un sit-in pour exiger le paiement des primes d'intéressement et de responsabilité


Hôpital régional de Kaolack : Les blouses blanches tiennent un sit-in pour exiger le paiement des primes d'intéressement et de responsabilité
A l'hôpital régional El Hadj Ibrahima Niasse de Kaolack, les blouses blanches tiennent depuis quelques jours un sit-in dans l'enceinte de la structure sanitaire afin de dénoncer le retard noté dans le paiement de leurs primes de motivation. Ce matin, la section du Sutsas dudit hôpital a fait face à la presse pour informer l'opinion nationale et internationale de ces "manquements."

"Un protocole d'accord allégé a été produit entre notre organisation syndicale et la direction. Ce protocole stipule que les primes d'intéressement doivent être payées au plus tard le 15 de chaque mois et que le paiement des primes de responsabilité doit être effectué avant un cumul de trois mois d'arriérés. Malgré tout, la direction n'a jamais respecté les clauses du protocole d'accord, ce qui nous amène à observer chaque mois un sit-in pour la contraindre à nous payer. Cependant tous les autres hôpitaux du Sénégal payent l'ensemble de leurs primes avant le 5 de chaque mois", a informé le Sg adjoint, le Dr Moustapha Diakhaté.

Réagissant au mouvement d'humeur de son personnel sur le retard qui est enregistré dans le paiement des primes, le directeur de l'hôpital, Saliou Tall, a sorti une lettre d'information dans laquelle il est revenu sur les causes. " Des retards ont été notés ce mois-ci dans le paiement de la prime de motivation dus en partie à des contraintes de temps dans la confection des états. La semaine du 12 au 18 mars a été marquée par la gestion du crash de l'hélicoptère de l'armée et les services étaient préoccupés à la gestion des blessés et des corps entre le mercredi et le jeudi. Des instructions ont été données le vendredi pour finaliser les états et monter les dossiers de paiement. Mais des erreurs ont été notées sur les états et c'est ce qui a retardé le paiement. Néanmoins des correctifs nécessaires ont été apportés et le paiement se fera dans les plus brefs délais et au plus tard dans 48 heures", a-t-il précisé.

Toutefois, les blouses blanches ont balayé d'un revers de main ces explications. " Pour se justifier, le directeur de l'hôpital a sorti malencontreusement une note de service liant le retard du paiement au regrettable accident de l'hélicoptère militaire dont les accidentés ont été tous pris en charge par le personnel dévoué puis évacué sur Dakar à l'aube. À l'entendre parler, il veut faire comprendre à l'opinion que tout marche à merveille au niveau de cet hôpital. Ce qui est en porte-à-faux avec la réalité. En guise d'illustration nous pouvons noter le non respect des normes d'hygiène et de sécurité affectant la prise en charge correcte des patients et les ruptures récurrentes dans l'approvisionnement des services en produits pharmaceutiques qui impactent directement sur le fonctionnement correct de ces derniers. "

Ainsi, les membres du Sutsas de l'hôpital régional de Kaolack n'écartent pas d'aller en grève, si rien n'est fait d'ici peu...
Mercredi 21 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :