Honorable député, Bara Mbacké Doly, votre déclaration n’honore pas votre rang

Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir


Honorable député, Bara Mbacké Doly, votre déclaration n’honore pas votre rang
Nul n’est sensé ou ne pourra nier, encore moins, travestir l’excellent travail abattu par le gouvernement sous la direction du chef de l’Etat, Son Excellence Macky SALL, pour permettre au MAGAL de l’édition 2019 d’être un grand succès.
Votre sortie médiatique, vos diatribes à l’encontre du chef de l’Etat sont symptomatiques de votre opposition systématique, avec vous le ver était déjà dans le fruit, donc inutile de nous servir ce ramdam indigne, ces contres vérités dignes d’une politique de caniveaux n’honore pas votre rang. Que vous le vouliez ou pas, le MAGAL de cette année sera inscrit en Lettre d’Or dans l’histoire des Grands MAGAL de TOUBA.
Le prélude au succès du Grand MAGAL réside dans l’inauguration de la Grande mosquée MASSALIKUL DJINANE de Dakar le 12 septembre 2019 (Dakar, une étape de sa vie en 1902, après 7 ans et 9 mois d’exil au Gabon dans la forêt équatoriale) et de la réconciliation historique qui en a découlé. Ce grand moment de pardon réciproque et de réconciliation, œuvre de notre père et Wassila, Sérigne MOUNTAKHA MBACKÉ, un acte de haute facture, en droite ligne avec la doctrine de son Grand-Père, Cheikh Ahmadou BAMBA, est l’annonciateur d’un Grand MAGAL de succès, de paix, de bonheur, de sérénité propice pour une meilleure dévotion à Dieu en communion d’esprits et de cœurs.
A la lumière de l’ensemble de ces événements, de la mobilisation sans faille de la famille, de l’ensemble des Talibés, des services de l’Etat, le Grand MAGAL de TOUBA édition 2019 ne pouvait qu’être beau. Toute forme de commodité permettant une soumission absolue à Dieu, une dévotion entière et sincère à Dieu était au rendez-vous. TOUBA n’a jamais manqué de quoi que ce soit en termes de commodité et d’infrastructure. C’est donc une honte d’entendre un membre de la famille se laisser emporter par les travers de la politique politicienne au point d’en arriver à de telles déclarations hasardeuses aux antipodes de la réalité et de la sérénité du moment. Alors, assez de voir porter au comble de l’hilarité l’expression de jalousies puériles d’une opposition restée désespérément enfermée dans sa chapelle. Nonobstant la sincérité de la réconciliation au sommet de l’Etat, certains « responsables » politiques ont une tendance universelle à se distraire.
Dire que l’eau était absente, que le Président Macky SALL n’a pas respecté ses engagements avec TOUBA, lui imputé des impondérables liés à l’assainissement est d’une mauvaise foi ; un tissu de mensonges et de balivernes affligeantes montées de toute pièce et non étoffées. En avançant de tels propos, l’honorable député BARA M. DOLY met à nu son ignorance de l’histoire de la ville Sainte. La probité, le devoir de délicatesse, eu égard à vos liens d’attachement ombilical avec la ville, vous auraient invité, un tant soi peu à procéder à des vérifications et que, ce n’était ni dans le temps, ni dans le ton, ni le lieu à faire de telles remarques infondées.
A un moment donné, il faut savoir raison garder car rien ne justifie cet aveuglement d’opposition, surtout lorsque l’on a été naturellement investi de devoir d’exemplarité et de vertus morales, ne sauront écarter même devant une pression saisissable et résultant du rôle de responsable des députés libéraux que vous avez endossé tant bien que mal et par accident d’ailleurs.
Il est vrai, et force est de constater, quelle que soit la noblesse et la sincérité des ambitions des chefs d’Etats respectifs pour la ville Sainte de TOUBA, que personne ne peut embrasser totalement ou apporter des réponses analogues et faire tabula rasa des attentes de Cheikh Ahmadou BAMBA pour sa ville Sainte. Son œuvre est devenue intemporelle, tellement grande que même la dimension d’un chef d’Etat fût-il, est réduite à l’infiniment petit. Alors, il s’agit, pour chacun, successivement, d’apporter sa pierre à l’édifice intemporelle de Cheikh Ahmadou BAMBA MBACKÉ. C’est ce que s’emploie à faire le chef de l’Etat, Son Excellence Macky SALL, sans fanfare, ni tambour battant, ni trompette ; nous avons d’ailleurs remarqué les vives remerciements du Khalif général Sérigne MOUNTAKHA MBACKÉ qui sont le témoignage le plus élogieux en son endroit.
 
Vive la République, Vive le Sénégal
Dr. Ibrahima DIA,
Secrétaire à la Communication et à la Stratégie, APR France
 
Lundi 21 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :