Hommage à Ndella MBAYE BABOU !


Hommage à Ndella MBAYE BABOU !
Plus qu'une épouse, tu étais à la fois,  mère, sœur  et amie.
Tu étais une femme joviale, douce agréable, aimable, généreuse et vertueuse.
Quelle journée que celle du 13 décembre 2017 !
Certainement la plus sombre de ma vie.
Un peu avant 8h, tu me réveilles pour qu' on aille à l hôpital. On y est arrivé aux alentours de 9h.
A 10h, on m'annonce la plus bonne nouvelle de ma vie : la naissance de notre enfant ! À 11h, c'est le monde qui s'effondre sur moi avec l'annonce de ton décès.
Ô combien la vie peut parfois être cruelle !
Que sera désormais celle-ci, en tout cas la mienne, en ton absence ?
Ai-je toujours une raison de rester dans ce monde sans toi ?
Voici les questions qui me taraudent l'esprit depuis.
Ta disparition est si brutale que je n'arrive toujours pas à réaliser que tu sois vraiment partie.
Elle a laissé autour de moi un vide que plus personne. ni rien ne pourra combler.
Je me sens tellement seul que parfois je suis tenté de prendre mon téléphone  pour t'appeler, croyant que tu es toujours là.
J'ignore le nombre de jours, de mois ou d années qu' il me faudra pour réaliser que tu n'es vraiment plus de ce monde.
Inalilahi wa ina ilayhi Radji houne.
De Dieu nous venons, à lui nous retournons.
Ton âme est certes retournée auprès de ton  seigneur, mais sans nul doute, ta volonté est de ne jamais me quitter.
C'est pourquoi tu t'es donnée corps et âme pour me laisser cette si belle créature qui te ressemble tant et qui porte aujourd'hui ton prénom, mais aussi marque à jamais ta présence parmi nous.
Ton vœux le plus cher était de me voir réaliser mon rêve le plus fou, celui d'être père.
Ton amour envers moi était tel que tu t'es battue à mort sur le lit d'accouchement juste pour me donner ce que je désirais le plus, un enfant.
Ainsi tu as pleinement rempli ta part du contrat qui nous liait.
Il me revient aujourd'hui, à  moi, de te rendre l'ascenseur.
Mais hélas, je n'aurais ni les mots qu'il faut, ni les moyens à hauteur de la dette que j'ai envers  toi.
Tout ce que je pourrais te promettre c'est d'abord, de bien prendre soin de notre fille, car en le faisant, j'aurai le sentiment de tenir une partie de mes promesses envers toi.
Ensuite, je vais consacrer le reste de ma vie à prier pour le repos éternel de ton âme.
Enfin, je m efforcerai de réaliser les rêves que l on nourrissait ensemble.
Ainsi, j'aurais au moins honoré une toute petite partie de ma dette qui est tout simplement impayable.
C'est ta vie que tu as sacrifiée pour me voir heureux.
Je vais alors consacrer la mienne à la prière pour que le tout puissant t' accueille dans les jardins sous lesquels coulent les ruisseaux,  pour y demeurer éternellement.
Pour que toi aussi tu sois heureuse là  où tu es.
Repose en paix mon amour !
À jamais dans mon cœur et mon esprit !
Je t’aime !

Amdy BABOU, ton mari !
 
 
 
 
Mardi 26 Décembre 2017



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

21.Posté par Mouhames malick mbengue le 26/12/2017 23:39
Soutien a toi amdy ce n'est pas facile même dur à vivre mais qu'Allah le tout puissant l'accueille en son paradis

22.Posté par Mouhames malick mbengue le 26/12/2017 23:41
Soutien à toi Amdy ce n'est pas facile à vivre même très dur mais qu'Allah le tout puissant l'accueille en son paradis. Amine.

23.Posté par Oumy Seye le 27/12/2017 02:48
Très douloureux mais qu'Allah te donne la force le courage de le surmonter et qu'Allah accepte tous tes prières et l'agrée au rang d ses élus et accorde une longue vie su bb et a toi aussi camarade amdy babou mounial

24.Posté par Mamadou diagne le 27/12/2017 04:38
Ina lilahi wa ina ileyhi radjouhoune que DIEU l'accueil dans son paradis de firdawsi et vous donne la foi de l' acceptation de sa volonté couvre de sa grâce à l'orphelin amine ya RABI barkep MAME BOROM TOUBA. Toutes mes condoléances serigne babou

25.Posté par amady babou le 27/12/2017 07:07
J'ai pleuré en lisant ce beau témoignage. Je suis tellement émue et j'essaie en parraléle d'imaginer ce que vous devez ressentir. Ceci est tellement dure, la vie est tellement insensée et cruelle parfois! je vous présente mes condoléances, ! vous avez bien fait d'écrire, exterioriser vos sentiments, criez les au monde, à la terre entière , ne gardez rien pour vous, vous avez le droit de pleurer. Votre fille est le fruit de votre amour avec votre femme, prenez en soin comme la prunelle de vos yeux! il y aura des jours ou vous vous réveillerez en pensant à votre femme en premier, votre chagrin remontera telle une boule de larve dans la gorge, mais croyez moi ensuite cava se faire naturellement, vous revivrez et soyez en sure qu'elle sera heureuse de vous voir revivre. Soyez fort, ceci est la grande épreuve de votre vie, chacun aura son lot de grande épreuve, la votre c'est maintenant! du courage et n'oubliez jamais parlez écrivez et pleurez! bisoux à votre petit ange!

Une femme très touchée par votre témoignage

1 2


Dans la même rubrique :