Hommage à Amath Dansokho : Le message du ministre Mor Ngom...


Mmes et Mrs les ministres,

A la famille de feu Amath Dansokho en tête sa brave épouse et ses enfants sans oublier ses frères et soeurs,
Mr le SG du PIT ministre Samba Sy.

A  Mmes et Mrs les représentants et élus des institutions de notre république 

Excellence les ambassadeurs,

Mmes et Mrs les invités à vos rangs , grades et qualités. 
Au nom du Président de la république Macky Sall empêché par un voyage aux USA,  nous venons participer à  l'hommage rendu à feu Amath Dansokho par le PIT. 

Au nom du Président de la république nous nous incrivons à la dynamique de pérennisation de l'œuvre d'un homme de valeurs sociales, historiques et humaines simplement. 
Un décembre 2009 dans un froid glacial précisément dans le 93 en Seine Saint Denis débarqua soudainement un homme au manteau 3/4  flottant pour assister au 1er meeting de l'opposant frais Macky Sall. Qui l'eût cru .Bref j'en passe pour ne pas divulguer des confidences. 

Ici au Sénégal,  CTC; de la fusion de l'ICR bennoo avec le Front Siggil Senegal pour former BSS, tout ceci conçu et mise en oeuvre dans le salon feutré de Amath. Sans oublier le M23  dont il était le Président d'honneur. 

Personnellement, j'ai politiquement beaucoup appris durant ces jeudi de rencontre de BSS chez Amath.

Le 17 mars 1883, Engels prononça ces mots sur la tombe de son compagnon en pensée et en action, Karl Marx:
« il pouvait voir encore plus d'un adversaire, mais il n'avait guère d'ennemi personnel ».

On peut le dire de celui qui, dans son silence éternel, nous réunit ici, cet après-midi dans cette auguste salle de l'UCAD 2.
Amadou Dansokho a été constant dans son parcours exceptionnel : il pouvait avoir des adversaires, jamais des ennemis. L’homme de pensée et d’action a su très tôt que l’analyse concrète des situations concrètes n’est pas un simple principe. C’est, comme dirait Lénine, un guide pour l’action, une maxime dans la pratique politique. 

C’est cette prédisposition qui a guidé sa pensée et a permis, sur le socle du leadership de son parti, contribuer de façon décisive aux secousses démocratiques de notre pays, y compris les deux alternances politiques que nous avons connues. 
Amath Dansokho fut un homme chaleureux, au sourire stellaire, entier et d’une sincérité peu commune. 

Au nom du Président de la République, avec qui il a entretenu des relations d’une qualité incontestable, Amath était plus qu'un ministre d'état, plus qu'un conseiller il était un protecteur du Président Macky Sall. Je réitère nos condoléances émues et présente les excuses politiques à la famille biologique pour les désagréments continus dans l'espace intime. Cependant il nous reste une exigence : être digne de l’héritage de celui qui a traversé la vie et l’histoire de notre pays comme une belle étoile, constante et lumineuse.

Je vous remercie de votre aimable attention. 
Samedi 21 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :