Hommage - Nantes : une allée rebaptisée « Boubacar Joseph Ndiaye » du nom de l’ancien conservateur de la maison des esclaves


Feu Boubacar Joseph Ndiaye, ancien conservateur de la Maison des esclaves de Gorée, a désormais une rue de la ville de Nantes (France) qui porte son nom. Ce samedi 15 octobre, la municipalité de la ville française ainsi qu’une délégation sénégalaise s’étaient donné rendez-vous pour célébrer ce moment d’hommage, conformément à la nouvelle politique de la ville de Nantes de renommer certaines rues en hommage à des hommes et femmes engagés pour les droits humains.
En effet, la ville française de Nantes a joué un rôle important dans le commerce des Noirs. Considérée comme le premier port négrier de France, Nantes et ses armateurs ont assuré plus de 42 % des départs d’expéditions de traite entre 1707 et 1793. Au moins, 4.000 expéditions négrières à destination de l'Amérique et de l’Océan indien ont permis à la ville de transporter près de 600.000 esclaves.
Disparu en 2009, Boubacar Joseph Ndiaye, qui était le conservateur  de la Maison des Esclaves de Gorée, a su marquer bon nombre de visiteurs à travers ses récits émouvants.
 
 
Lundi 17 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :