Homicide volontaire de l’étudiant Marocain Mazine CHAKIRI : les éclairages de la Police


Homicide volontaire de l’étudiant Marocain Mazine CHAKIRI : les éclairages de la Police

Le Dimanche 26 Février 2017, aux environs de 07 heures, des  marocains  dont  Salma EL MOUSSAID ont saisi  le Commissariat du Point E d’un  cas d’homicide   volontaire   commis   la   nuit   par des inconnus à la Zone A au préjudice de leur compatriote Mazine CHAKIRI, étudiant   en   Année   de   thèse   (spécialité   dentaire)   à   la   Faculté   de Médecine de l’UCAD.

Selon Salma El MOUSSAID, témoin des faits et étudiante en 4è Année de Médecine à l’UCAD, Mazine CHAKIRI et elle-même ont quitté à bord d’un scooter le domicile de Simon et Imat sis à la Zone B à destination de la Zone A où réside son ami Mazine CHAKIRA au 2ème  étage de l’immeuble R+4 n°05. C'est ainsi qu'ils ont garé ledit scooter dans un garage privé sis à la Zone B près du ‘’Carrefour ENAM’’ avant de terminer le reste du trajet à pied. Mais, arrivés presque à hauteur dudit immeuble, ils ont été rejoints vers  00heure 30 minutes par six  individus venus  du  jardin public de  la Zone A et armés de couteaux et coupe-coupe à bord de trois grands scooters.

   Armés de couteaux et de coupe-coupe, les malfaiteurs ont dépouillé la dame Salma EL MOUSSAID et son ami Mazine CHAKIRI de tous leurs biens.

     D'après Salma EL MOUSSAID, le butin est composé d’une chaine en or arrachée   à   son   cou   et   de   son   sac   (contenant   un   téléphone Samsung S6, un porte-monnaie, 2.000F environ, des clichés de radio, des dents usagées, une CNI, des cours) ainsi que d’un IPhone 5 C et d’un trousseau de clés appartenant  à Mazine CHAKIRI. Mais,  avant   de   se   retirer   des   lieux,   un  des   membres   du   gang  a administré sans motif apparent un coup de couteau à Mazine CHAKIRI et du sang s’est mis à gicler abondamment.

      Acheminé tardivement à l'Hôpital Principal de Dakar,  Mazine CHAKIRI a succombé à ses blessures.

     En   présence   constante   de   Salma   EL   MOUSSAID   et   de   ses accompagnants, un transport sur les lieux a été effectué  de concert avec la Division de la Police Technique et Scientifiques de la Police Nationale (PTS).

    Toutefois,   l’enquête   de   voisinage   effectuée  a révélé que l'agression s'est produite au-delà de 03 heures du matin.

     Le Parquet a été avisé et une enquête est ouverte.

 

Le Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale

Lundi 27 Février 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Une image, mille mots

Une image, mille mots - 20/02/2018