Homicide involontaire : L’étau se resserre autour des Cours Sainte Marie de Hann

Trois ans après la mort par noyade de Ramatoulaye Mangane lors d’une sortie scolaire, le doyen des juges vient de renvoyer devant la Chambre correctionnelle, G. Cissé et A. Faye, respectivement enseignante et conseiller à l’éducation au Cours Sainte Marie de Hann au moment des faits.


Homicide involontaire : L’étau se resserre autour des Cours Sainte Marie de Hann
Libération révèle un rebondissement de taille dans l’affaire Ramatoulaye Mangane du nom de la fille de Samba Mangane, morte noyée, courant 2015, lors d’une sortie scolaire au Lac Rose. Une terrible tragédie.
Selon nos informations, le doyen des juges vient de renvoyer devant la Chambre correctionnelle, G. Cissé et A. Faye, respectivement enseignante et conseiller à l’éducation au Cours Sainte Marie de Hann au moment des faits. Ce, pour homicide involontaire et négligence. 
L’ancienne directrice générale qui avait été mise en examen au cours de l’instruction a obtenu le non-lieu en même temps que deux autres enseignants. Samba Mangane s’est désisté de sa plainte mais l’action publique a continué de suivre son cours. Dans tous les cas, l’instruction a mis en exergue des soupçons manifestes de négligence sur lesquels nous reviendrons. Ce qu’attestent d’ailleurs les témoignages des responsables de l’hôtel où le drame s’était produit.
Vendredi 17 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :