Histoire générale du Sénégal : Médina Baye recadre la commission et appelle au calme


Le récit fait dans les volumes de l’Histoire du Sénégal sur El Hadj Abdoulaye Niass n’est pas du goût des Niassènes. Frustrés par le contenu de l’ouvrage fort de 5 Tomes qui dit que ledit guide religieux était à l’école de Maodo, ces ‘’Niassènes sont montés au créneau pour manifester leur colère. Une montée d’adrénaline dans les rangs des fidèles qui a poussé le porte-parole de Médina Baye, Serigne Mahi Cissé à faire une sortie médiatique.
 
Dans une déclaration faite ce mercredi 11 septembre 2019, dans sa villa, sise à Sacré-Cœur, Serigne Mahi Cissé a regretté ce qui a été relaté dans l’ouvrage. ‘’Ces derniers jours, il y a eu un fait qui a agité le public et chacun l’a interprété à sa manière. Il s’agit du récit fait dans cet ouvrage. Ouvrage dans lequel il est relevé une erreur. Nous avons saisi les membres de la commission qui avait produit ces ouvrages. Ils ont admis qu’il y a cette erreur et nous ont manifesté leur volonté de récupérer tous les ouvrages et d’y opérer les corrections qui s’imposent’’, a dit le porte-parole de Médina Baye.
 
Serigne Mahi Cissé, dans son message long de 6 minutes, a déploré le fait que des Sénégalais se soient trompés dans leur propre histoire. ‘’Nous avions pris l’initiative d’écrire notre propre histoire, si on en arrive au point de nous perdre dans le récit, cela démontre qu’on se cherche encore au Sénégal. El Hadj Abdoulaye Niass est un patrimoine du Sénégal, un digne fils du pays. Nous serions allés à sa recherche si nous ne l’avions pas eu. La preuve, des gens viennent d’ailleurs pour lui. Et si tant est qu’on ait voulu écrire notre propre histoire, il fallait mener les recherches nécessaires. Nous estimons que les auteurs de cette erreur ont reconnu leur tort. Donc, il ne faut aucune manifestation de colère. Cela n’est pas nécessaire. On ne règle pas un problème par la violence’’, a dit le guide religieux, à l’endroit de ceux qui avaient annoncé une marche.  
 
D’ailleurs Serigne Mahi Cissé a souligné que ‘’commettre une erreur d’une telle importance, sur un ouvrage qui allait permettre d’être une référence pour toute l’histoire du Sénégal, affecte tout le Sénégal. S’y tromper, dit-il, ne cause pas du tort à la seule famille de El Hadj Abdoulaye Niass, mais elle affecte tous les Sénégalais’’, a dit le porte-parole de Médina Baye. Celui-ci a mis à profit l’occasion pour émettre le vœu de sa communauté Niassène de procéder au retrait de tous les ouvrages offerts aux uns et aux autres pour y opérer les corrections qui s’imposent.
 
‘’Nous attendons, comme promis, que les membres du Comité de Pilotage procèdent au retrait de tous les ouvrages offerts. S’il le faut, ajoute-t-il, c’est nous-même qui allons rédiger l’histoire de El Hadj Abdoulaye Niass’’. En définitive, il a appelé les fidèles qui nourrissaient l’intention de battre le macadam de tout laisser tomber. Et surtout que, renseigne-t-il, ses vis-à-vis ont pris l’engagement de faire en sorte que cette page d’errata soit tirée et intégrée dans tous les exemplaires du livre et envoyée à tous ceux qui l’avaient déjà acquis à la date d’aujourd’hui’’. Mieux, lors de la prochaine réédition, toutes ces observations seront introduites dans le texte de base de la nouvelle édition’’, s’est engagée la commission chargée de la rédaction de ces ouvrages.
Mercredi 11 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :