HABITAT SOCIAL : 245 nouveaux logements pour les travailleurs du Port autonome de Dakar


Le Directeur Général du Port Autonome de Dakar Aboubacar Sédikh Bèye a visité ce jeudi 27 mai 2021 les travaux en finition de la deuxième phase de 245 logements F3 et F4 pour les travailleurs à la cité du Port à Diamnadio. Une première phase de 200 logements F3 et F4 a été déjà distribuée aux travailleurs en février 2019. Une troisième phase de 246 logements est projetée. Celle-ci, sera mise en chantier dès la réception de la deuxième phase prévue dans les semaines à venir. A termes, c’est un total de 691 logements qui seront attribués aux travailleurs du Port dans le cadre de la Responsabilité sociétale de l’entreprise.
Les travaux ont été confiés à l’entreprise marocaine Peacock liée par un protocole signé avec la direction générale du Port autonome de Dakar depuis 2016.
Le Directeur Général du Port autonome de Dakar était accompagné lors de sa visite par la directrice du Capital Humain Fatoumata Diop, par ailleurs, Présidente de la Commission d’habitat social, du Secrétaire général du Syndicat autonome des agents du PAD (SATPAD), du Secrétaire général du Syndicat des cadres du Port Sény Mbow, et d’Amadou Koundoul représentant les Coopératives d’habitat du PAD.
 
DECLARATION DU DG DE PEACOCK ADIL DBILIJ
La première fois qu’on a signé ce protocole, c’était en 2016. Nous sommes parvenus à livrer la première phase de 200 logements en 2019. Puis nous avons enchaîné avec la deuxième phase de 245 maisons pour 170 F4 et 75 F3. Les travaux ont été entamé en novembre 2019 dans un contexte assez particulier caractérisé par les impacts négatifs de la covid-19. Mais grâce au partenariat stratégique et à la collaboration fructueuse avec notre premier partenaire, le Port autonome de Dakar, nous avons pu dépasser le cap de ces moments qui furent difficiles. Je peux vous confirmer que nous étions l’un des rares chantiers au pays avoir travaillé à un rythme régulier. Donc c’est grâce au partenariat avec le Port autonome de Dakar que nous sommes devenus un opérateur économique très important. Nous avons participé activement au bilan du président Macky Sall dans le cadre de l’accès au logement décent pour les Sénégalais. Le Port de Dakar nous a tiré vers le haut. Nous croyons à ce projet d’autant que tout l’expertise est sénégalaise. Nos réalisations sont l’œuvre de Sénégalais. Nos ingénieurs, nos bureaux techniques et de contrôle sont sénégalais. Pour construire une maison, il faut l’intervention d’au moins 40 personnes, ouvriers et artisans, par conséquent, nous avons créé beaucoup d’emplois. Je suis fier de tous mes collaborateurs et de tous les intervenants. Nous attendons impatiemment la fixation de la date de remise des clés pour les 245 logements avant le démarrage du projet des 246 logements pour la phase 3.
 
DECLARATION DU DIRECTEUR GENERAL DU PORT ABOUBACAR SEDIKH BEYE
Ma vision de la politique sociale au Port de Dakar est claire. Pour une entreprise, il y avait trois priorités à sauvegarder : la première, c’est que l’entreprise soit compétitive en faisant beaucoup de revenus, la deuxième, c’est la stabilité et l’emploi. Ceux qui sont employés aient un emploi pérenne et sécurisé et la troisième priorité, ce serait le social à travers notamment, l’habitat, c’est-à-dire, l’obtention d’une maison pour le travailleur et sa famille.  Dans chacune de ces maisons, il y aura un couple, des enfants, peut-être la grand-mère, une vie sociale qui s’y mène et qu’il y a des revenus qui proviennent du port qui nourrissent ces familles et paient la scolarité des enfants préparant ces derniers à gérer ce pays et à le rendre émergent.
En effet, le vœu de tout travailleur est de fonder son foyer, de gérer sa famille et contribuer à être un élément positif de la société. C’est un grand motif de satisfaction pour moi, de savoir qu’entre 2018 et maintenant, nous allons faire 445 logements. Sans compter les projets individuels et si on ajoute le lot de 246 logements pour la 3ème phase, ce projet ferait 691 logements. Avec les logements individuels, nous sommes presque à 1000 logements. Par ailleurs, je dois faire remarquer que dans la catégorie F3, les maisons reviennent à un coût qui défie toute concurrence sur le marché local. Nous sommes dans la même logique dans la catégorie F4 avec un différentiel supportable pour le bénéficiaire.
 C’est un excellent acquis qu’il faut préserver et sécuriser pour que chaque portuaire avant de prendre sa retraite ait sa maison. Je voudrais rassurer les portuaires pour leur dire que le Port autonome de Dakar se porte bien. Si je devais imager le port, je pourrais dire que « le Port autonome n’est pas encore né ». Quand je le dis, c’est par rapport au potentiel du Port de Dakar qui est à peine effleuré. Il est important de savoir que le Port est en gestation, car le potentiel est énorme. Au cours de ces trois années, la politique d’habitat social au Port a connu une accélération comparée aux décennies écoulées. Le futur sera meilleur ! Nous remercions le président de la République de son soutien. Il vient de confier au Port de Dakar la gestion de tous les ports secondaires. Parce que le président de la République est un visionnaire ayant vu que le Port de Dakar a versé l’année dernière au titre des dividendes un important montant à l’Etat et versé 6 milliards de frs d’impôt sur les sociétés. Ce qui est une première. C’est ce qui a poussé les hautes autorités à dire qu’il y a du potentiel au Port de Dakar et par conséquent il faut renforcer ses prérogatives. Nous devons accompagner ce processus pour mériter davantage du président Macky Sall et des hautes autorités du pays.  Ainsi, je veux une large concertation sur toutes ces questions, c’est pourquoi, après l’Assemblée générale, on va organiser avec le directeur du Capital Humain les centrales syndicales pour faire le point sur l’état de la santé économique du Port de Dakar, tout en abordant les perspectives.
Cellule Communication stratégique
Vendredi 28 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :