HABIB NDAO (Dg OQSF) : ' Le développement du Sénégal passera aussi par la mise à terme du gaspillage de l’énergie. '


HABIB NDAO (Dg OQSF)  : ' Le développement du Sénégal passera aussi par la mise à terme du gaspillage de l’énergie. '
'' Dès le début de son accession à la magistrature suprême, le Président Macky Sall a choisi l’option d’implémenter le mix-énergie pour anticiper sur les chocs exogènes générés par notre dépendance vis-à-vis du pétrole. Un des nombreux actes visionnaires posés depuis 2012.   
Avec cette variation erratique du cours du baril, nous avons jugé nécessaire d’attirer l’attention des sénégalais sur l’impérieuse nécessité de  réduire notre consommation d’énergie devenue  un enjeu financier et environnemental. '' L'idée est ici développée par Habib Ndao, Directeur général de l'Observatoire de la Qualité des Services Financiers. ''


Pour ce qui est de l'enjeu financier, Habib Ndao confie que '' dans un contexte de crise économique, sociale et d’augmentation des prix de l’énergie, 2 sénégalais  sur 3 estiment que leurs factures d’énergie représentent une part importante des dépenses totales du foyer. Macky l’a compris et il a baissé par 2 fois la facture des ménages.Parmi les postes les plus élevés du budget de l’Etat figure la facture du pétrole ''.

Pour ce qui est de l'enjeu environnemental , il signale que '' de nos jours, la raréfaction des ressources, la hausse de la température moyenne de la planète et la pollution sont autant de sources de préoccupation''.

L’économie d’énergie incombe alors , selon lui, à chacun d’entre nous pour aider l’Etat à réduire l’indemnité compensatrice versée à Sénélec .En conséquence cette démarche doit être considérée comme un acte de civisme et de patriotisme. La première incidence sera la baisse de la facture pétrolière de l’Etat en attendant l’exploitation de nos ressources énergétiques en 2022. La facture d’électricité constitue un gros poste de consommation  aussi bien pour l’Etat que pour les ménages. Pour économiser l’énergie et réduire nos factures, nous devons  avant tout adopter des comportements économes, faciles à mettre en œuvre 

Habib Ndao de poursuivre sa réflexion. ''.:Afin de réduire notre consommation, permettez-moi de partager avec les sénégalais ces quelques astuces non exhaustives :
-Eteindre l’éclairage, les climatiseurs et les ventilateurs  quand les fenêtres sont ouvertes.
- Purger régulièrement les appareils et faisons entretenir tous les ans nos appareils par un professionnel.
- éteindre  la lumière et les appareils électriques (TV, Hi-fi, ordinateur…) lorsque qu’ils ne sont pas utilisés,  plutôt que de les laisser en veille. Leur consommation en veille peut représenter jusqu’à 10% de la facture d’électricité.
- débrancher les appareils électriques lorsqu’ils ne sont pas utilisés : chargeur de portable, petit électroménager…
- Pas d’aliments encore chauds dans le congélateur ou le réfrigérateur.
- dépoussiérer les grilles arrière de ces appareils.
-  dégivrer les appareils 
-ne placer pas ces appareils près d’une source de chaleur (four ou fenêtre ensoleillée par exemple).
- couvrez les casseroles lorsqu’on fait  bouillir de l’eau (cela divise par 4 la consommation d’énergie).
En cas d’absence prolongée :- arrêter la production d’eau chaude.- débrancher tous les appareils électriques.
-acheter des nouveaux équipements classés sur l’étiquette énergie (A+++ à G) 
Malheureusement les débats de politique politicienne pré et post électoraux polluent l’environnement économique ''..



 
Jeudi 14 Mars 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :