Guy Marius Sagna sur la situation des 22 travailleurs de GCO : « Ils sont victimes d'un licenciement abusif, néocolonial »


Le secrétaire administratif du FRAPP a animé ce matin un point de presse avec les 22 travailleurs licenciés du CGO, une entreprise qui se trouve à Tivaouane (Thiès). Après l'intervention de l'un des licenciés, le leader du FRAPP s'est indigné de ce qui arrive à ces travailleurs, mais ira plus loin en se demandant, réellement le rôle du ministre du travail qui reste indifférent. 

"Ce licenciement est tout simplement arbitraire, il est abusif et à la limite, néocolonial", aura considéré Guy Marius Sagna. En plus de cela, il évoque qu'au delà de "cette mise au chômage volontaire", il y'a aussi des risques environnementaux que cette entreprise française va provoquer et qui impactera les populations environnantes.

Pour le FRAPP, le président Macky Sall doit s'exprimer sur le cas de ces travailleurs et de ces abus de Eramet, cette filiale de GCO qui verse apparement dans du favoritisme au sein de l'entreprise.
Vendredi 23 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :