Guy Marius Sagna ne se lasse pas face au « Macky » : « Ce n’est pas ce régime qui se nourrit de pêchés qui va nous arrêter »


Arrêté le 2 octobre dernier, puis placé sous mandat de dépôt suite à un post Facebook où il critiquait la gendarmerie, Guy Marius Sagna avait été reconnu coupable pour diffusion de fausse nouvelle. Une condamnation qui fait état de 3 mois de prison avec sursis. Ce discrédit sur la gendarmerie et la procédure qui a été enclenchée contre l’activiste ne l’empêchera pas rester dans sa logique.

Guy Marius Sagna, deux semaines après sa libération, revient sur ses regrets : « Le FRAPP a voulu participé à cette manifestation à Kolda pour fustiger cette boulimie foncière qui sévit dans le pays. Près de 100 gendarmes pour une seule personne qui se trouve être Guy Marius Sagna, ne nous empêche pas de continuer la lutte », argue l’activiste.

D’ailleurs, toujours dans cette logique de dénonciation, le directeur administratif de Frapp se désole de ce qu’il appelle : « la judiciarisation du débat politique ». Cette judiciarisation des affaires politiques comme ce fut le cas avec Karim Wade, Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Guy Marius Sagna, les interdictions illégales de manifester, les arrestations arbitraires font partie, selon Guy Marius Sagna, « de la stratégie de Macky pour museler toute opposition à ses politiques de prédation néocoloniale ».

L’activiste invite le peuple à refuser cette privation de liberté et de démocratie que le régime de Macky Sall veut coûte que coûte, instaurer : « J’appelle les citoyens à rester debout. En tout cas, nous FRAPP, ne céderons pas à l’intimidation d’un régime qui se nourrît de péchés qui va nous arrêter », a encore servi Guy Marius Sagna.
Jeudi 28 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :