Guinguinéo : La Cojer demande au chef de l'État de donner des instructions fermes au ministre Matar Ba pour la réalisation du stade de la ville en chantier depuis 2005


Guinguinéo : La Cojer demande au chef de l'État de donner des instructions fermes au ministre Matar Ba pour la réalisation du stade de la ville en chantier depuis 2005
À l'occasion d'une journée d'investissement humain et de don du sang, les membres de la Cojer de la commune de Guinguinéo, ont fait face à la presse pour communiquer sur les perspectives de l'Apr à l'horizon 2019 et égrener un chapelet de sollicitations.

En premier lieu, les jeunes de l'Alliance pour la République (Apr), plaident pour la finalisation des chantiers du stade de Guinguinéo. " Les autorités étatiques doivent nous doter d'infrastructures. Le département de Guinguinéo polarise 12 communes. Guinguinéo est le chef lieu du département. Dans toutes les 12 communes, il n'y a même pas de stade digne de ce nom. Pour ce stade, c'est Aliou Sow qui avait posé la première pierre en 2005, jusqu'à présent les sportifs ne parviennent pas à fouler le gazon de ce stade. C'est vraiment déplorable. Alors, nous demandons au chef de l'État de donner des instructions fermes au ministre Matar Ba pour finaliser les travaux de notre stade", a argué Ousmane Faye, le chargé de la communication de la Cojer de Guinguinéo.

Poursuivant dans cette lancée, les jeunes responsables politiques de l'ancienne base politique de l'ancien premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, sollicitent aussi le bitumage des axes routiers de la zone, la réalisation de forages et autres infrastructures permettant aux jeunes et aux femmes de s'épanouir et de pratiquer des activités génératrices de revenus.

Enfin, les jeunes républicains qui se disent être des militants de la première heure de l'Apr "Géo", se sentent toutefois laissés en rade dans le cadre de la responsabilisation des militants dudit parti dans les institutions étatiques. " La commune de Guinguinéo avait un député, mais actuellement, nous n'avons même pas un chargé de mission. Certes, nous avons perdu une élection, Touba aussi et pourtant cette ville continue de bénéficier des largesses du Président de la République. Alors, la commune de Guinguinéo réclame beaucoup plus de considération", conclut le jeune Ousmane Faye.
Dimanche 31 Décembre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :
QUI EST EN CRISE !

QUI EST EN CRISE ! - 17/07/2018