Guinée : la RADDHO condamne le putsch, plaide la libération de Condé et encourage l’initiative d’un retour à l’ordre.


La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) a fermement condamné le coup d’État perpétré, dimanche 5 septembre dernier, contre le régime d’Alpha Condé par des éléments du Groupement de Forces spéciales Guinéennes, avec à leur tête, le lieutenant-colonel, Mamady Doumbouya.

Dans un communiqué rendu officiel, l’organisation soutient désapprouver toute prise de pouvoir par les militaires et espère que les nouvelles autorités guinéennes s’attèleront au retour rapide à un ordre constitutionnel normal en rendant le pouvoir aux civils et en retournant dans leurs casernes.

Dans le document, la RADDHO a également demandé aux auteurs du coup de force de libérer immédiatement le président Alpha Condé et toutes les autres autorités qu’ils détiennent et de travailler activement à la réconciliation des guinéens.

L’organisation de défense des droits humains a notamment exhorté les nouvelles autorités de la Guinée à tout mettre en œuvre pour que la vérité sur les nombreux crimes commis sous la présidence d’Alpha Condé soit connue et que leurs auteurs soient arrêtés et attraits devant les juridictions pour répondre de leurs actes.

Enfin, la RADDHO encourage les voisins de la Guinée, la CEDEAO, l’Union Africaine et l’ONU à travailler non seulement à un retour rapide de l’ordre civil et constitutionnel dans le pays, mais aussi et surtout à créer les conditions de l’instauration d’un véritable État de droit seul capable d’y apporter la paix et la sécurité.
Mardi 7 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :