Guinée : Une mission conjointe de la CEDEAO, des Nations-Unies et de l’UA attendue à Conakry.


En Guinée, les violences post-électorales n’ont pas connu leur épilogue. Et la proclamation des résultats par la Commission électorale nationale indépendante n’a fait que dégrader une situation déjà ingérable. 

Au terme de la centralisation des procès-verbaux, le candidat du RPG, Alpha Condé a été déclaré élu dès le premier tour avec 59,49% des voix valablement exprimées. Un verdict contesté par son rival, Cellou Dalein Diallo qui s’était proclamé vainqueur avant la diffusion officielle des résultats. Il a décidé de saisir la Cour constitutionnelle pour invalider le verdict rendu par la CENI. Mais en même temps, le candidat de l’UFDG a demandé à ses partisans de poursuivre les manifestations pour rétablir la vérité des urnes. C’est dire qu’on est de plain-pied dans une crise post-électorale dont la résolution devrait nécessiter l’implication de la communauté internationale.

On annonce une mission conjointe de la Cedeao, des Nations-Unies et de l’Union africaine à Conakry ce dimanche à Conakry. Selon des médias guinéens lus à Dakaractu, la mission sera reçue ce lundi par le ministre des Affaires étrangères Mamadi Touré.

Mais il est légitime de se demander si la mission de médiation pèsera de tout son poids pour amener les deux parties à de meilleurs sentiments. En tout cas, ailleurs, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest n’a pas hésité à taper du poing sur la table pour le retour de la stabilité dans plusieurs pays de la sous-région, à l’image du Mali ou encore de la Guinée Bissau.

 
Dimanche 25 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :