Guinée Conakry : L'un des Sénégalais arrêtés par la police mouille la société Qnet.


Guinée Conakry : L'un des Sénégalais arrêtés par la police mouille la société Qnet.
Les autorités guinéennes ont affirmé avoir arrêté une centaine de personnes dont des nationaux et des étrangers entre les 22 et 23 octobre dernier, dans la périphérie de Conakry.

L’enquête ouverte par le procureur de la République a révélé une « présence insolite et suspecte » sur le territoire guinéen de ces individus qui étaient confinés dans des maisons à Kountia et à Kagbélen.

Logeur d'une partie des jeunes à Kountia, Ibrahima Condé, de nationalité guinéenne a dit à la police que ses hôtes sont venus en Guinée pour des raisons professionnelles et qu'ils devaient travailler pour Qnet. Créée par Vijay Eswaran, Qnet est une société spécialisée dans la vente en ligne.

Parmi les jeunes interpellés qui se trouvent actuellement à la compagnie mobile d'intervention et de sécurité (CMIS) de Cameroun, à Conakry, figurent 46 sénégalais. L'un d'entre eux a livré la raison de sa présence en Guinée.

Se présentant comme un technicien de maintenance réseau, informatique et bureautique, Gregoire Mendy indique avoir été abusé car, il croyait qu'il devait travailler pour Siemens, or arrivé en Guinée, il sera logé à Kaglébeen où il a retrouvé beaucoup de jeunes. On lui signifiera que c'est en réalité Qnet qui sera son employeur. Il lui a été même demandé de verser 500 000 francs pour sa prise en charge, avant la première formation de base.  

Des arguments qui n'ont pas convaincu le directeur de la police nationale guinéenne. 

Selon le Général Ansoumane Camara, cité par Guinee7.com, les services habilités  seront mis à contribution pour déterminer le véritable motif de la présence de ces jeunes âgés entre 15 et 20 ans sur le territoire guinéen. 
Vendredi 25 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :