Guinée Conakry : L’exil d’Alpha Condé à l’étude, la position surprenante d’Embalo sur le coup d’Etat…


Renversé par les militaires le 5 septembre dernier, Alpha Condé est gardé dans une petite base à l’entrée de Kaloum. Même si les putschistes ont rassuré les chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, ces derniers travaillent sur l’exil de leur ancien homologue.

À ce propos, deux destinations seraient à l’étude, informe Africa Intelligence. Le premier pays prêt à accueillir l’ancien maître de Conakry, c’est le Congo. Denis Sassou Nguesso serait disposé à lui accorder l’asile. Outre cette capitale africaine, Dakar et Kinshasa ont été évoqués mais sans grande conviction.  Si ces options tombent à l’eau, Alpha Condé pourrait jeter son dévolu sur la capitale française où il possède un appartement dans le 13e arrondissement.

La mission de la Cedeao qui est arrivée ce 10 septembre à Conakry devrait discuter de son sort avec le Colonel Mamady Doumbouya et le Comité national du rassemblement et du développement (CNRD).

Cependant à l’heure actuelle, le président déchu ne serait pas emballé par l’idée de quitter la Guinée. Surpris par le déroulement des choses, Alpha Condé refuserait même de signer sa démission. Une position qui n’est pas des plus sages si on en croit Umaro Sissoco Embalo.

Le chef de l’État bissau-guinéen est d’avis que Condé doit jeter l’éponge. Pour autant, le Général Embalo s’est dit attristé par ce qui est arrivé à son grand-frère. « On ne s’aimait pas, mais je suis consterné par ce qui est arrivé. Les images qui ont circulé ne sont pas acceptables et cela m’attriste », a-t-il confié à Jeune Afrique.
Vendredi 10 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :