Guinée Bissau : En désespoir de cause, le PAIGC appelle à la rescousse les présidents de la Cote d’Ivoire, du Ghana et de la Guinée Conakry.


Que ne feraient pas le Parti africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap vert et son leader pour renverser la tendance, autrement dit résultats du second tour de la présidentielle en Guinée Bissau ? 

 

Cette question trouve tout son pesant d’or à la lecture des informations parvenues à Dakaractu de sources dignes de foi. 

 

Nous avons appris qu’une lettre a été envoyée à des présidents de la sous-région par le gouvernement bissau-guinéen, actuellement dirigé par le PAIGC pour solliciter leur intervention dans le processus électoral. 

 

En date du 18 février, la correspondance qui émane de la Primature est adressée aux présidents de la Cote d’Ivoire, de la Guinée Conakry et du Ghana qui, dans le contentieux électoral en cours, ont déjà pris fait et cause pour le candidat du PAIGC, Domingos Simoes Pereira. Qui, après avoir fait des pieds et des mains pour mettre la Cour suprême dans son escarcelle, s’est tourné vers ses « protecteurs » pour travestir l’expression du peuple bissau-guinéen. 

 

Dans tous les cas, le président déclaré élu par la Commission nationale électorale avec 53,55 % des voix semble plus que jamais déterminé à entrer en fonction dans les prochains jours. Ses avocats ont fait une sortie médiatique ce mercredi pour « casser » la décision de la Cour suprême et ont demandé à la CEDEAO de promouvoir une démarche allant dans le sens d’investir le vainqueur du second tour qui s’est tenu le 29 décembre dernier. 

Vendredi 21 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :