Guédiawaye : Pastef quitte « Yewwi Askan Wi », Malick Gakou désavoué et indexé


La coalition « Yewwi Askan Wi » dans le département de Guédiawaye, risque d’être amputée des membres de Pastef.  En effet, les militants du parti de Ousmane Sonko dans les communes de Médina Gounass, Wakhinane Nimzatt, Ndiarème Limamoulaye et Sam Notaire, vont même à travers un point de presse demain (ce Mercredi), annoncer leur départ et la mise en place d’une nouvelle coalition. À quelques deux mois des élections, qu'est ce qui explique cette défection du parti des patriotes ?
Selon des informations obtenues par « Dakaractu », le mis en cause pointé du doigt dans cette affaire n’est ni plus ni moins que Malick Gakou. Le coordonnateur départemental de « Yewwi » aurait sciemment « affaibli » les listes de la coalition dans les communes précitées. Selon ses détracteurs, les accords signés avec les autres partis membres de la coalition n’ont pas été respectés. Ou du moins sur le choix des têtes de liste. Pour le reste, il aurait mis des personnes qui n’ont aucune représentativité dans les communes précitées. La liste pour la Ville de Guédiawaye dirigée par Ahmed Aïdara est aussi concernée. Ce qui pousse ses détracteurs à l'accuser de travailler pour la réélection de Aliou Sall à la mairie de Guédiawaye.
 Si ces accusations étaient avérées, cela réduirait à néant les chances de l’opposition de changer la donne dans ces communes dirigées par des hommes de la coalition rivale de l’opposition « la grande coalition Wallu » (Woré Sarr à Médina Gounass) ou du parti au pouvoir (Racine Talla à Wakhinane Nimzatt).
Le clash étant consommé, les militants de Pastef ont décidé de partir. Ils devraient être suivis par d’autres partis sous peu... 
Mercredi 17 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :