Grève des transporteurs d'hydrocarbures : le mot d’ordre levé, des négociations sont prévues pour adopter la convention collective des hydrocarbures.


Ces trois derniers jours, Dakar a connu une pénurie de carburant due à une grève observée par l'Union des transporteurs routiers du Sénégal. Ainsi, c’est pour envisager un retour à la normale qu'une rencontre a eu lieu au sein du ministère du pétrole et de l’énergie pour rapprocher les principaux concernés, que sont les chauffeurs transporteurs d'hydrocarbures et la tutelle, pour ouvrir les discussions. 

À l'issue de cette rencontre, les deux parties ont décidé de mettre fin aux hostilités. L'union des transporteurs routiers du Sénégal, affiliée à la CNTS, a en effet officiellement décidé de lever son mot d'ordre de 72h. À en croire le Secrétaire général du ministère du Pétrole et de l'énergie, Amadou Diallo : « Nous nous sommes entendus sur la levée du mot d'ordre pour que le travail puisse reprendre au niveau des dépôts mais également pour qu'on puisse livrer le carburant au niveau des stations, des centrales de Senelec pour la fourniture d'électricité, mais surtout au niveau de l'aéroport international Blaise Diagne de Dakar », a-t-il annoncé après une longue entrevue avec les transporteurs.

Ces transporteurs revendiquent des conditions de travail meilleures, tout comme de revoir l’âge de leur retraite. Ainsi les services du ministère de Sophie Gladima ont pris l’engagement, devant ces derniers et le patronat, de prendre les mesures idoines pour revaloriser les conditions de travail des transporteurs d’hydrocarbures. Selon son secrétaire général, en conclave avec le représentant du ministère du travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions, il a été arrêté de « revoir les conditions de travail des chauffeurs dans les différentes entreprises sous un contrôle ciblé sur le plan national de ces entreprises pour voir les relations de travail entre chauffeurs et employeurs ».

En outre, suite à ces discussions, les concernés se sont donnés rendez-vous le mercredi 28 avril 2021 pour démarrer officiellement les négociations en vue de conclure la convention collective des hydrocarbures qui va, d’après le SG, définitivement normaliser les relations entre employeurs et employés dans le secteur du transport des hydrocarbures. Une rencontre durant laquelle, le représentant de l’Union des transporteurs routiers, Gora Khouma, appelle les ministères du pétrole et du travail ainsi que les transporteurs, à respecter les engagements et décisions qui vont sortir de ces discussions.
Dimanche 25 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :