Grève des contrôleurs aériens : Le Comité des Ministres se dessaisit et charge le Conseil d'Administration de mettre en œuvre les onze (11) points de revendication…


Le Comité des Ministres de l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), Organe suprême de l'Agence, s'est réuni en session extraordinaire ce jour 17 octobre 2022 à Dakar sous la présidence de Monsieur Oumarou  Malam Alma, Ministre des Transports de la République du Niger, Président dudit Comité pour analyser la situation suite aux mouvements de grève de contrôleurs de la circulation aérienne ayant impacté du 23 au 25 septembre 2022. 
 
En effet, condamnant les actes posés par certains contrôleurs aériens lors de la grève qui ont impacté les États-membres et en demandant la levée des nouveaux préavis de grève, les Ministres ont pris un ensemble de résolutions visant à garantir la continuité du service public de la navigation aérienne dans les espaces confiés à l'ASECNA, tout en fixant des orientations pour une prise en compte ou un examen de façon organisée, dans le cadre du dialogue social, des préoccupations exprimées par les différentes catégories de personnel qui concourent à la mission de service public confiée à l'Agence.

Le Comité des Ministres a ainsi pris des résolutions, d'une part pour mieux garantir la continuité des services fournis par l'Agence, d'autre part pour renforcer le dialogue social communautaire et préciser les modalités d'examen des doléances transmises par les travailleurs dans ce cadre. Le Comité des Ministres a décidé du report du nouveau système de rémunération, en préconisant la mise en œuvre des mesures prioritaires du contrat d'entreprise et en demandant au Directeur général et au Conseil d'Administration de lui présenter une évaluation du nouveau système de rémunération et du Statut unique du personnel en vue d'ajustements éventuels. 
 
Il a chargé le Conseil d'Administration et la Direction générale de mettre en œuvre les onze (11) points de revendication ayant fait l'objet d'un accord lors des discussions du mois d'août dernier, et, s'agissant des huit (8) points de revendication n'ayant pas fait l'objet d'un accord, il a demandé au Directeur général de les mettre à l'ordre du jour de l'organe communautaire de concertation et de négociation (OCCN), élargi aux syndicats de contrôleurs de la circulation aérienne. Il a été créé un Comité de suivi constitué du Président du Comité des Ministres et des Ministres du Cameroun, du Congo, de la Côte d'Ivoire et du Sénégal.
Mardi 18 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :