Grève de la faim des enseignants intermédiaires : La grosse colère de Aliou Sané de Y'en a marre contre l'État.


Le mouvement Y’en a marre a rendu visite ce lundi, aux enseignants des classes intermédiaires grévistes au siège de Frapp. Après avoir bien écouté les témoignages des femmes, le coordonnateur du mouvement s’est outré et attristé de voir des femmes enceintes, des femmes qui allaitent  faire la grève de la faim.

« En venant j’avais l’idée de leur demander de surseoir à la diète parce que nous avons un État voyou, qui n’a aucun sens de l’écoute des citoyens, mais je n’ai pas pu parce que le combat est noble », soutient-il.

Poursuivant, il annonce qu’ « on est ensemble dans ce combat. Il faut que cette injustice soit réparée le plus rapidement possible pour que l’État prenne les dispositions possibles pour vous intégrer dans la fonction publique. Parce que c’est le minimum que vous méritez. Je suis attristé quand j’ai vu des femmes dignes avec leurs enfants, des femmes dignes qui allaitent, des femmes dignes en état de grossesse faire la grève de la faim. Nous aurons une large discussion avec nos frères de Frapp et les grévistes pour peaufiner les stratégies pour la suite à donner à cette lutte », précise l’activiste. 
Lundi 20 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :