Grand Parti : Malick Gakou mobilise ses troupes et parle de l’urgence de la mise en œuvre des recommandations du dialogue politique.


Abordant la vie du Parti, le Président Malick GAKOU a fait une importante communication au cours de laquelle il a d'abord souhaité à toute la umma islamique un Maouloud de paix et de concorde.

 

Il a ensuite évoqué la tournée nationale du Grand Parti dans les départements de Mbacké et de Gossas.

 

Cette tournée a permis au Président et à sa 

délégation de s’enquérir de la situation de la production arachidière mais également de renouer avec les bases du Grand Parti dans ces deux localités.

 

Sur la production arachidière, la délégation a constaté que, malgré la pandémie à Coronavirus, COVID-19, le Sénégal a enregistré dans ces localités, et un peu partout dans le monde rural, des records dans la production agricole.

 

Après s'en être félicité, il a lancé un appel au Comité national interprofessionnel de l’arachide (CNIA) afin que le prix au producteur soit considérablement augmenté pour permettre aux producteurs, d'une part de profiter de cette embellie et, d'autre part d'engager avec l'accompagnement de l’Etat, le processus de modernisation de notre agriculture.

 

A cet égard, il est fondamental de renforcer les perspectives d'une industrialisation du secteur agricole, seul gage pour assurer à notre pays son autosuffisance et sa sécurité alimentaires.

 

S'agissant toujours de la tournée nationale, la délégation a effectué plusieurs rencontres de proximité avec les responsables à la base.

Elle a été réconfortée par le militantisme et la mobilisation de ces responsables tous engagés et disposés à œuvrer pour la massification du GP.

 

Ces derniers ont, dans leur unanimité, salué l'initiative du BP de renouer avec les bases du Parti, initiative à encourager et à pérenniser.

Le Président a enfin informé le BP de l’organisation d’un dîner débat dans la deuxième quinzaine du mois de novembre sur le thème : « Démocratie et citoyenneté : quelles perspectives pour des élections libres et transparentes au Sénégal ? ».

 

Le BP a aussi entendu la communication du Secrétaire National chargé de la Santé, de la Prévention et de l'Hygiène, Dr Mamadou Wane, communication qui a porté sur l'évolution de la pandémie à COVID-19 au Sénégal.

 

Ce dernier a été complété par Dr George DIOUF et Dr Ahmet Wade.

Ils ont tous souligné que la pandémie est présentement dans une phase descendante mais ont insisté sur l'impérieuse nécessité de renforcer les moyens de protection en respectant de manière stricte les mesures barrières.

 

A la suite du Dr Mamadou Wane, le Secrétaire National chargé de la Communication, El Hadji Abdou Wade, a présenté aussi une communication sur les enjeux de la communication politique et les stratégies à mettre en œuvre pour améliorer la communication du Parti.

 

Le Coordonnateur National des Jeunes, Mor Diaw, a aussi informé de la réunion tenue avec les jeunes pour une remobilisation de cette frange importante du Parti.

 

Dans le même sillage, le Coordonnateur National des Étudiants et des Élèves, Malamine Fall, a également informé de leur réunion dont la finalité était de décliner leur plan d'actions et leur feuille de route.

 

Le Secrétaire National chargé de la Discipline du Parti, Jean Daba Ndong, a présenté une communication sur l'importance de la discipline organisationnelle. Il en appelle à la responsabilité de chacun et de tous pour l’instauration d’une bonne discipline dans le Parti.

 

Le BP a aussi entendu la communication du Coordonnateur National des Cadres, Pape Médoune Sow, plénipotentiaire du Parti dans le Dialogue politique qui est revenu sur le Dialogue politique qui a permis d’aboutir à 23 points de consensus entre les différentes parties prenantes qui doivent faire l’objet d’un suivi rigoureux.

 

Le BP a pris acte des conclusions du Dialogue politique et engage les différents acteurs à poursuivre la concertation pour terminer le processus engagé et devant aboutir à la stabilité de notre démocratie et au renforcement des droits et des libertés des citoyens.

 

Après de larges échanges autour de ces différentes communications, le BP a adressé ses vives félicitations aux responsables locaux du GP pour leur engagement et leur mobilisation au service exclusif de la défense des intérêts supérieurs de la Nation dans le strict respect de faire de notre engagement commun le socle de notre action publique pour le développement économique et social de notre pays.

 

Au chapitre de la situation nationale, le BP a entendu une importante communication du Dr Berouba Guissé, Secrétaire National en charge de la vie politique, sur les perspectives de l'évolution post dialogue politique dans le pays et la nécessité urgente de veiller à la mise en œuvre des fortes recommandations du dialogue. Il y va de la responsabilité collective de tous les pôles pour sauvegarder et renforcer la crédibilité du processus engagé. 

 

Le Président Malick Gakou et le Grand Parti, qui ont joué un rôle fondamental pour la conquête des libertés et le renforcement de la démocratie, ne devront ménager aucun effort afin de continuer à demeurer la tête de pont du combat pour des élections libres, démocratiques et transparentes dans notre pays. 

 

Durant les débats, beaucoup de membres du BP ont mis l'accent sur l’urgente nécessité de renforcer la communication du Parti sur la lutte contre la corruption et la prévarication des deniers publics.

 

A cet égard, le BP a fait sienne cette préoccupation majeure des membres du BP, tant il est vrai que des réponses appropriées à ces questions sont vitales pour le devenir de la Nation.

 

En définitive, pour le suivi des conclusions et des recommandations du Dialogue politique, le BP donne mandat au Président Malick GAKOU de prendre toutes les initiatives et orientations, avec les forces vives de la Nation, pour le renforcement de la démocratie tout en préservant notre pays de toutes les menaces et de tous les périls liés aux conséquences de la pandémie qui ont impacté négativement notre économie, le bien-être social de nos populations et de renforcer notre cohésion nationale.

 

Sur la situation internationale, le BP s'est intéressé aux élections en Guinée et en Côte d’Ivoire. Il a en ainsi appelé à la responsabilité de tous pour la préservation des intérêts des peuples guinéen et ivoirien.

 

La CEDEAO et l’Union africaine sont interpellées au premier chef pour engager avec ces états le dialogue nécessaire pour la préservation de la cohésion et de la concorde nationales dans ces pays frères dont l’instabilité pourrait être préjudiciable à l’équilibre économique et sociale de la sous-région.

 

Par ailleurs, l'instauration de la paix s’avère plus que nécessaire pour permettre à l’Afrique qui est à la croisée des chemins de jouer un rôle décisif dans les nouvelles perspectives mondiales.

 

Fait à Dakar, le 26 octobre 2020

Mardi 27 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :