Grabuge au Conseil Constitutionnel: les mandataires des candidats à la présidence se rejettent la faute

Ce mardi 11 décembre à partir de minuit, débutent les dépôts de candidatures à la candidature à l’élection présidentielle du mois de février 2019. C’est dire que les choses vont commencer si elles ne sont pas déjà en cours et pour cause. Alors qu’on approche de l’heure fatidique, c’est déjà le grabuge pour ne pas dire le désordre devant le Conseil constitutionnel. Des mandataires de candidats en sont venus aux mains pour occuper les premiers rangs, histoire de surveiller leurs arrières compte tenu de la nouvelle loi sur le parrainage. Le pire, c’est que personne n’accepte de battre sa coulpe pour ne pas dire qu’ils se rejettent la faute les uns sur les autres et n’entendent pas lâcher du lest.


Lundi 10 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :