(Gouvernement) TOUBA ET MBACKÉ ZAPPÉES / Sanction ou logique politique ? Ce qu'en pensent certains concitoyens...


Malgré l'avancée significative en terme de voix engrangées à l'occasion de la dernière présidentielle comparée au score enregistré lors des législatives, la défaite du candidat Macky Sall a été néanmoins très sévère. En effet, pendant que Idrissa Seck trônait sur tout le monde avec un total de 129.724 voix,  le Président sortant ne récoltait que 67.745 voix laissant, tout de même, et largement derrière Ousmane Sonko avec 12.686 voix, Me Madické Niang avec 9.963 voix et Issa Sall 2. 434 voix.
Cette débâcle n'a pas empêché certains leaders et militants de l'Apr de réclamer des postes de responsabilité et surtout des portefeuilles ministériels. Malheureusement, le seul poste octroyé au Baol a échu à Dame Diop  du département de Diourbel. Une déception que certains observateurs trouvent absurde.
En choisissant de ne donner aucun poste de ministre aux leaders Apéristes de Mbacké, le Président Macky Sall a semblé apporter une riposte à une attitude. D'où l'interrogation soudaine de se demander si cette mesure de zapper le département de Mbacké n'a pas été une sanction ou s'il s'agissait juste d'une logique politique. Un micro-trottoir a tenté de lever un coin du voile...
Mardi 9 Avril 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :