Gilets de presse : La section SAES du CESTI en colère contre les autorités


Gilets de presse : La section SAES du CESTI en colère contre les autorités
La section Cesti du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) n’est pas contente, alors pas du tout, de l’annulation ce mercredi d’une cérémonie de remise de gilets de presse au sein même de l’école de journalisme, par l’ambassadeur des Etats-Unis à Dakar. Et la section Saes du Cesti l’a fait savoir dans un communiqué dans lequel elle a fustigé «avec la dernière énergie» cette annulation. Les enseignants-chercheurs de Cesti/Ucad considèrent que cette décision va à l’encontre des valeurs fondamentales du journalisme comme la liberté d’expression. D’après eux, la cérémonie de remise de gilets de presse, prévue au Centre d’Études des Sciences et Techniques de l’Information (Cesti) hier, en partenariat avec l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar, a été annulée sur instruction de la Directrice (…) sans consultation préalable. La section Saes/Cesti jure n’avoir pas pu obtenir de réponses précises et officielles de la Direction du Cesti sur les raisons et les motivations de cette annulation. Suffisant pour que la section Saes du Cesti juge cette décision impertinente et arbitraire.
Elle signale que le Cesti est d’abord une école de journalisme et la distribution de gilets de presse aux journalistes est un service à la communauté pour leur sécurité. D’après la section locale du Saes, le Cesti, en tant qu’école de formation et de pratiques, est également soucieux de la sécurité de ces étudiants sur le terrain avec le port de gilet de presse. Le communiqué précise également que ce don de gilets de presse s’inscrit dans la suite logique du partenariat entre le Cesti et l’Ambassade des Etats-Unis, avec notamment un séminaire de formation en communication publique et institutionnelle destiné aux chargés de communication des institutions publiques. La section Saes/Cesti rappelle qu’en 2016, dans le cadre d’un partenariat, une activité relative au «projet d’appui aux professionnels des médias sur la transparence de la gouvernance des finances publiques et des ressources minérales », initialement prévue au CESTI, avait été délocalisée à Bopp. «L’annulation d’activités pédagogiques au Cesti demeure une violation délibérée et manifeste des franchises universitaires», souligne le syndicat qui «attire l’attention de la communauté universitaire sur la répétition de telles dérives ».
Jeudi 31 Janvier 2019
Dakar actu




Dans la même rubrique :