Gestion du virus Ebola : Les aveux du président Sall et l’anecdote face à la prise en charge des premiers cas de Covid-19.


Rendre au Sénégal sa souveraineté médicale est pour le président de la République, une de ses principales priorités. C’est d'ailleurs lui-même qui l’a annoncé ce mardi 29 décembre 2020 lors de l’inauguration du Service des maladies infectieuses et tropicales (Smit). 
 
‘’Si j’ai tenu à inaugurer ce service, c’est pour marquer une fois de plus la priorité que j’accorde à l’amélioration de notre système de santé à la hauteur de notre souveraineté médicale. Quand nous avons eu notre premier cas d’Ebola, c’était pour moi comme un tsunami. (…). Dans mon entourage, certains recommandaient qu’on reconduise le malade à la frontière. Je me rappelle avec quel courage ce centre des maladies s’est occupé du malade’’, a rappelé le président Macky Sall avec le sourire, comme pour raconter une anecdote. 
 
Dans la même lancée, il dit avoir lui-même vu, des agences qui voulaient soustraire leur malade de nos structures de santé lorsque cette année (2020), le Sénégal a enregistré des cas de Covid-19. ‘’Je savais que leurs soucis sont fondés’’, a dit Macky Sall en toute humilité avant de se retourner vers le Pr Moussa Seydi pour le féliciter. ‘’Il a réussi ce pari de sortir ce centre de terre. Un centre qui répond aux meilleurs standards internationaux. C’est pourquoi je voulais le féliciter et féliciter également l’ensemble des acteurs pour la réalisation de son joyau’’. ‘’Ce Smit vient donc à point nommé’’, a dit le président Macky Sall.
Mardi 29 Décembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :