Gestion du Cheptel à Touba : Le ministre de l’élevage lance la campagne de vaccination à hauteur de 5 millions de francs CFA.


Dans le cadre de la matérialisation de cette directive présidentielle pour le bien-être des équités dans la ville sainte de Touba, le ministre de l’élevage et des productions animales s’est rendu dans la ville sainte de Touba jeudi, à l’effet de rencontrer les charretiers et de procéder à une activité de vaccination sur les équidés.

Une visite qui est d’autant plus importante que l’activité des équidés dans le sous-secteur des transports est un facteur incontournable dans l’économie de Touba. En effet, selon des études avancées par le ministre, plus de 500.000 personnes sont transportées chaque jour par les charretiers. D’où l’importance de ce secteur et également les mesures à prendre pour garantir le bien-être de ces équités.

Le ministre de l’élevage et des productions animales, Aly Saleh Diop a noté l’impérieux devoir, compte tenu de toutes ces considérations préalablement soulignées, de venir s’associer à la fédération des charretiers, pour valoriser ce vecteur économique à Touba. Dans la mesure où l’activité sera encadrée, accompagnée et bien soutenue, le ministre estime qu’elle pourra, en ce moment là constituer une activité pérenne au sein de son département. « Nous sommes ici pour procéder à une activité symbolique qui va se dérouler durant les trois prochains jours et qui consiste à vacciner les équidés pour une enveloppe financière de 5 millions de francs CFA », a précisé le ministre.

Une activité qui se fait gratuitement en rapport avec les autorités municipales et qui prend en compte les préoccupations du président de la République dans le secteur de l’élevage,  notamment l’alimentation du bétail et la santé animale. D’ailleurs, précisera le ministre, depuis l’arrivée du chef de l’État à la magistrature suprême, la mortalité a drastiquement baissé à cause des mesures sanitaires précises. Pour illustration, en 2012, le taux de mortalité du bétail était de 25%, aujourd’hui, le Sénégal est sous la barre des 20%. Pour signifier donc, d’après le ministre Aly Saleh Diop, que « la santé animale est une priorité pour le gouvernement du Sénégal et particulièrement la vaccination qui a motivé son déplacement à Touba ».

Le ministre avant d’aller dans certaines parties de la ville pour procéder à cette campagne de vaccination des équidés, a réitéré l’engagement de l’État à former les acteurs et à les outiller pour une meilleure gestion du cheptel. Il a, en outre, demandé aux différents acteurs de l’élevage à accompagner cette dynamique de l’État du Sénégal pour une meilleure santé et une bonne productivité dans le secteur.
Samedi 18 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :