Gestion des déchets plastiques : La session du Comité consultatif sur le secteur de l'industrie consacrée à la loi sur le plastique officiellement ouverte.


Le Ministre du Développement industriel et des Petites et Moyennes industries, Moustapha Diop, a présidé ce jeudi 8 avril 2021, la session du comité consultatif sur le secteur de l'industrie consacrée à la loi sur le plastique. En effet, une étude établit, selon le ministre, que l'utilisation excessive du plastique constitue une menace pour les mammifères et expliquerait dans une certaine mesure les inondations notées çà et là. Aussi la loi portant sur le plastique est une grande réponse du Sénégal à un problème mondial.

Cette loi traduit l'engagement de l'État du Sénégal dans l'élan mondial de préservation de l'environnement et de la planète. Ainsi, à en croire le ministre Moustapha Diop, le Sénégal produit annuellement plus de 200.000 tonnes de déchets plastiques et seulement 8.000 tonnes sont recyclées, soit en moyenne 5%, le reste finissant dans les décharges, les canalisations, les océans où les plastiques mettront des siècles pour se décomposer.

Donc, pour une meilleure prise en charge de ce problème qui ne cesse d'affecter l'environnement du Sénégal, la loi adoptée par le pays depuis 2015, relative à l'interdiction de la production, de l'importation, de la détention, de la distribution et de l'utilisation des déchets plastiques, sera, d'après le Ministre du Développement industriel et des Petites et Moyennes industrie, "abrogée et remplacée par la loi N°2020/04 du 8 janvier 2020 relative à la prévention et à la réduction de l'incident sur l'environnement des produits plastiques"...
Vendredi 9 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :