Gestion de l’hydraulique en milieu rural : Les concessionnaires de l'Ofor au banc des accusés. (Enquête)


Gestion de l’hydraulique en milieu rural : Les concessionnaires de l'Ofor au banc des accusés. (Enquête)
L’eau potable demeure toujours une denrée rare en milieu rural. Les concessionnaires de la société Ofor : Seoh, Aquatech et Flexeau, ont failli à leur mission car l’amateurisme dans la gestion de l’eau en milieu rural demeure toujours. C’est en tout cas le constat fait par une enquête publiée dans « Le Quotidien ».

Dans sa livraison de ce 28 août 2021, le journal révèle que les populations du monde rural des régions de Diourbel et de Thiès, des localités comme Touba Toul, Keur Lamane, ont chassé les délégataires du service public (DSP) pour gérer elles-mêmes les forages, alors que l'Ofor a signé des contrats de 10 ans avec les opérateurs Seoh, Aquatech, Flexeau et Soges. Malheureusement, la clientèle n’est pas satisfaite de la production de ces concessionnaires. 

« Depuis octobre 2020, on a pris de force le contrôle du forage. On restait 3 à 4 jours sans avoir d'eau. Et si on en trouve, c’est à 3h ou 4h du matin avec une faible pression », dénonce Daouda Diouf, coordonnateur provisoire du Comité de gestion des forages de Touba Toul. Ce dernier a acheté un âne à 35 mille francs, rien que pour le transport quotidien de ses 20 bidons d’eau, souligne l’enquête.

Dans la réforme sur l’hydraulique rurale, Aquatech devrait approvisionner 2 millions 453 mille 599 personnes, d’après le contrat de performance paraphé entre la Société et l’Ofor. Ainsi, face à cette situation et très furieux contre les concessionnaires, ce sont des comités villageois et de jeunes qui ont pris en charge la gestion des forages. De Mboro à Bambey Sérère, en passant par Touba Toul, Baba Garage, Ngoyé, Ndangalma ou Tocky Gare, l’entreprise d’origine canadienne, selon son site, a été supplantée par des collectifs citoyens qui ont pignon sur rue, révèle l’enquête parcourue à Dakaractu.

L’État a commandité une Mission d’évaluation de la réforme de l’hydraulique rurale. Selon « Le Quotidien » qui dit avoir disposé des conclusions du rapport provisoire de cette étude, l’enquête révèle que sur un nombre total de 270 forages prévus, Aquatech ne gère actuellement que 93...
Samedi 28 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :