Général Mahamat Idriss Déby, président du CMT : « Le sud de la Libye est, depuis 2011, un lieu de refuge aux djihadistes de tous bords »


En déplacement au Niger ce lundi 10 mai, le président du Conseil militaire de transition (CMT) a eu un tête à tête avec le président nigérien Mohamed Bazoum avant de rendre visite au contingent tchadien déployé à Tera, dans la région des trois frontières.

Le Général Mahamat Idriss Deby voulait à cet effet manifester son soutien à ses soldats tchadiens mobilisés dans le cadre du G5 Sahel contre le terrorisme.

Composé de 1200 hommes, ce contingent qui est positionné au Niger doit prévenir les attaques terroristes qui sont foison dans cette zone, mais également réagir avec témérité en cas d’assaut jihadiste. Pour le chef du CMT, il n’y a pas d’autre option.

Face à ses hommes, rapporte Alwihda.info lu à Dakaractu, il a rappelé que « le Sahel est un verrou important pour éviter que le terrorisme ne gagne la zone des forêts. »

Tenant à ce que l’insécurité qui a fini de gagner la région du Sahel soit contenue par une réponse militaire ferme, le jeune chef de l’État tchadien a rappelé que « la tournure actuelle des événements n’est pas étonnante ».

À l’en croire, son père avait prédit la situation actuelle dans laquelle se noie le Sahel après la chute du régime de Kadhafi. « C’est bien la crise libyenne qui a été le facteur déclencheur de la déstabilisation généralisée du Sahel. Le sud de la Libye est, depuis 2011, un lieu de refuge aux djihadistes de tous bords », a ajouté le Général Mahamat Idriss Déby qui appelle la Communauté internationale à se joindre aux forces régionales pour faire face au « terrorisme, au crime organisé et aux multiples trafics illicites... »
Mardi 11 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :