Général Dagvin Anderson, chef d’Africom : « On voit que la menace terroriste se dirige vers l’Ouest à partir du Mali »


Le patron du commandement des opérations spéciales des États-Unis en Afrique (AFRICOM), le Major-Général Dagvin R. M. Anderson, faisait face à la presse par visioconférence ce mardi 04 août. L’objet de ce face-à-face on ne peut plus spécial avec les journalistes, était en relation avec les actions d’Africom en Afrique dans le contexte de la Covid-19. Le Général Anderson a ainsi été invité à se prononcer sur la menace terroriste qui planerait sur le Sénégal.

Selon l’officier supérieur américain, le Sénégal est bien sûr exposé à la menace terroriste venant de l’est. « Nous avons bien travaillé avec l’Ambassade des États-Unis à Dakar pour bien comprendre la nature de cette menace. J’y étais en février et on voit que cette menace se dirige vers l’Ouest à partir du Mali », détecte le Général Dagvin Anderson. « Pour l’instant, on ne voit pas cette menace se matérialiser, mais il ne faut pas baisser notre garde », a-t-il ajouté tout en insistant sur l’attention qu’il faut porter sur la menace en provenance de l’Est.

Pour juguler cette menace, les Etats-Unis travaillent de concert avec les autorités sénégalaises dans le cadre d’opérations à l’instar de Flintlock. « Nous avons travaillé avec l’armée sénégalaise au cours des dernières années. Nous avons un partenariat. Il dispose de l’une des armées les plus efficaces d’Afrique de l’Ouest (…) », renchérit le Général Anderson.

Au sujet de la prévention de l’extrémisme violent, il a indiqué que les États-Unis ont investi dans la construction d’infrastructures sanitaires aux fins de permettre aux populations de disposer de services sociaux de base.

Il s’est aussi félicité des efforts faits par le Sénégal dans « l’aspect civilo-militaire », mais aussi l’association des guides religieux et des imams modérés dans la prévention des actions terroristes.
Mardi 4 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :