Gaspard Kamara, Grand vizir de Serigne Modou Kara : « Le Pvd, Sokhna Dieng Mbacké et moi »

Gaspard Kamara, auréolé de son titre de grand vizir de Serigne Modou Kara, brise le silence dans cette interview accordée à Dakaractu: Morceaux choisis


« Serigne Modou Kara n’a pas le temps de s’occuper de politique telle qu’elle est pratiquée au Sénégal. Le marabout vient de finir son ouvrage et se consacre à une nouvelle forme de récital du Coran.  Cela, sans compter le temps que lui prennent les écrits qu’il dédie à son grand-père Cheikh Ahmadou Bamba. Donc, il est obligé de déléguer certaines fonctions à quelqu’un d’autre.

Lorsque Serigne Modou Kara m’a dit qu’il allait nommer Sokhna Dieng Mbacké vice-présidente, la manière dont on me l’a annoncé ne collait pas à mes principes. Mais cela n’a rien à voir avec des sentiments personnels car tout le monde connait la compétence de cette grande dame qui est comme une mère pour moi. Mes principes pour le développement relatifs à une nouvelle vision pour le Sénégal m’interdisent d’être dans une structure où la méritocratie est écrasée au profit de la famille. Voilà pourquoi j’ai quitté. Je m’interdis de verser dans ce type de relations. J’ai décidé de continuer avec lui pour le développement du pays. Maintenant que tout est redevenu normal, j’ai envie de clore ce débat ». 
Mardi 5 Décembre 2017




Dans la même rubrique :