Gamou International de Médina Baye : À la découverte de Kossi, berceau de la Faydah...


 

C'est dans ce village situé à près de 30 kilomètres de Kaolack, à l'extrémité de la traversée du pont Noirot que le détenteur de la Faydah, Cheikh Ibrahima Niass a effectué son premier tafsir Quran au delà des autres principes fondamentaux de la Faydah Tidianyya ou l'effusion de la connaissance gnostique et mystique. C'est exactement en 1925. Il s'en suivra le premier gamou célébré par le guide religieux sur cette terre de retraite spirituelle avant sa première rédaction du Coran et enfin son appel retentissant d'être le détenteur incontestable de la Faydah Tidianyya prédit par Cheikh Ahmed Tidiane Chérif, fondateur de la confrérie Tidiane. 

Pourtant au Sénégal, certains villages portent dans leur appellation le nom de Kossi. Le village dans lequel a vécu Cheikh Ibrahima Niass s'appelle Kossi Mbitéyène pour ensuite devenir Kossi Baye. Le village a bénéficié de la renommée extraordinaire pour capter tous les esprits, au détriment des autres pour avoir servi de berceau à l'expansion de la Faydah.

Venus des quatre points du monde, les adeptes de la Faydah convergent chaque année vers Médina Baye pour y célébrer le Gamou. À l'occasion de la commémoration, des fidèles en profitent pour visiter Kossi Baye comme l'avait recommandé Cheikh Al Islam à l'endroit des fidèles.
Ce mythique lieu a été fondé en 1895 mais c'est en 1911 que El Hadji Abdallah Niass s'y installa pour s'adonner à l'agriculture et à l'enseignement des versets coraniques. La célébrité de ce village allait s'achever à travers le fils d' El Hadji Abdallah, Cheikh Ibrahima Niass, né à Tayba Niassène en 1900 et ayant grandi à Kossi. Dans la ferveur du maouloud, Dakaractu s'est rendu sur ce site historique qui renferme plusieurs secrets...

Lundi 18 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :