Gabon : Fin de cavale pour le présumé meurtrier du jeune sénégalais, Thiam Baldé.


Gabon : Fin de cavale pour le présumé meurtrier du jeune sénégalais, Thiam Baldé.
La police Gabonaise a appréhendé le présumé meurtrier de notre concitoyen Thiam Baldé. Il s’agit d’un homme d’une vingtaine d’années, ancien étudiant en licence de droit qui poursuivait une formation en Qhse (Qualité, hygiène, sécurité, environnement). Celui-ci est tombé dans la maille des filets de la police judiciaire de Port-Gentil, non loin du lieu où l’homicide s’est produit. Lors de son interpellation, il a reconnu les faits après avoir nié en bloc dans un premier temps, a appris Dakaractu. 
 
La police a finalement mis la main sur lui au lendemain du drame, informent nos confrères de Gabonreview. Selon ces derniers, le présumé meurtrier a été placé en garde à vue pour nécessité d’enquête. Devant les enquêteurs, il a tout de même reconnu les faits. ‘’Je suis le responsable du meurtre (commis) au quartier Salsa’’, a-t-il avoué devant la presse.
 
Son crime, il dit le regretter profondément et l’explique par le fait qu’il était sous l’emprise de l’alcool, au moment des faits. ‘’Le meurtre d’un jeune homme, comme moi, je ne peux que le regretter. Mon intention n’était pas de le tuer, ni d’avoir des altercations physiques avec lui. J’ai voulu me défendre. Et ce qui s’est passé, s’est passé. Je suis vraiment désolé’’, a regretté le présumé meurtrier qui en a profité pour présenter ses excuses à la famille du disparu durement touchée.
 
Mais, il faut rappeler qu’après avoir été informé de cet homicide survenu au quartier Salsa, dans le quatrième arrondissement de Port-Gentil, les autorités de la police judiciaire avaient affiché leur détermination à mettre l’auteur des faits hors d’état de nuire. Et ce, le plus rapidement possible. C’est chose faite. 
 
Un dénouement pour cette affaire dont les faits remontent au dimanche 13 mars dernier. Ce jour-là, sous une pluie battante, il est allé prendre un verre juste à la sortie du bar qui se trouve aux pavés du quartier Salsa, aux environs de 23 heures. Il y a croisé Karl Obiang, son ami de toujours avec qui il partage les temps forts de sa vie. Après la phase des civilités, Baldé décide alors de prendre une table juste en face où était assis le sieur K. Obiang, histoire de tout voir et de tout entendre. De fil en aiguille, au fil des verres les deux amis-frères se sont retrouvés sous l’emprise de l’alcool. Karl Obiang décide, à cet instant, de regagner son domicile. 
 
Alors qu’il rentrait chez lui, Thiam Baldé lui a asséné plusieurs coups violents au niveau de la tête, puis au dos. Une attaque violente, dont Karl Obiang dit n’avoir pas compris la cause. 

Sonné par les coups de Thiam Baldé, Karl Obiang dit avoir alors riposté. Sans chercher à comprendre le pourquoi de l’agression dont il a fait l’objet, il dit avoir alors ramassé une petite bouteille de Doppel d’une capacité de 33cl qu’il a cassée sur le flanc gauche de la tête de Thiam Baldé. Ce qui a occasionné sa mort sur le champ. Dépassé par ce qu’il venait de faire, il dit avoir pris la fuite pour ne pas subir une justice populaire.
 
Mardi 22 Mars 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :