GROGNE DES ARABOPHONES DE TOUBA - Sokhna Mame Khary Mbacké s'intronise ''marraine '' et engage le Président Sall dans la résolution de leurs difficultés.


Manque de moyens financiers, déficit criard de moyens logistiques dans leurs écoles, procédures fastidieuses pour disposer d'agréments..., les écoles arabes et coraniques de Touba et de Mbacké souffrent le martyre. Une situation qui dure depuis plusieurs années et contre laquelle les régimes qui se sont succédé n'ont essayé d'apporter aucune solution durable. Circonscrits dans une structure dénommée '' Mouvement national des Arabophones Républicains '',  des maîtres d'Arabes et leurs partenaires ont tenu à se plaindre devant Sokhna Mame Khary Mbacké, évoquant sa double casquette de fille de Serigne Mourtada Mbacké Khadim Rassoul et Responsable Politique Apériste à Touba.


Lors d'une manifestation de grande ampleur jeudi après-midi,  au théâtre de verdure de Mbacké, Sokhna Mame Khary Mbacké, qui se réjouira de la décision prise par le gouvernement Sall de reconnaître le "Bac Arabe'', s'engagera à porter une robe d'avocat pour défendre les intérêts du secteur et trouver des solutions à leurs diverses difficultés. Sans oublier d'avoir déjà aidé enseignants et élèves coraniques et arabes de la localité, elle s'autoproclamera '' marraine ''  de ces derniers. Elle prendra aussi l'engagement d'impliquer le Président Macky Sall dans la prise en compte de toute la plateforme revendicative. Pour boucler la boucle, la Mbacké-Mbacké déroulera un discours éminemment politique en perspective de la prochaine élection présidentielle.
Vendredi 18 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :